index

LES 5 ÉLÉMENTS: mise en relation des 5 éléments chinois et des 5 éléments tibétains.

"MAIS QU'EST CE DONC QUE JÉSUS VIENS FAIRE LÀ DEDANS?!" (c'est dans les bras de Jésus que j'ai chialé, finalement... on n'échape pas à sa culture...)

LES VOIES DE SAGESSE BOUDDHISTES sont des idéaux de vie à suivre pour devenir quelqu'un de bien et de plus heureux: c'est une symbolique de transfert afin de charger d'émotionel un chemin à suivre pour retrouver une part profonde de sa conscience: le noyau qui est fou de la souffrance de ne pas avoir le droit de vivre.
Mais APPRENDRE CE TABLEAU NE SUFFIT PAS: c'est juste des fichiers de redémarage système dont la surcouche de votre système d'exploitation de l'égo n'à que faire. Vous devriez le mémoriser en MANDALA et vous en imprégner émotionellement pour intégrer la carte des folies une fois que ça sera vraiment fou et que vous ne serez plus en état d'y penser (recette de la psychose consciente: une psychose mais "avec un fil d'or") ça peut vous guider au moment de chialer sa vie, juste au moment de vous croire fou, sachant bien que dans notre société, faire une décompensation psychotique est interdit: on vous donnera des médocs pour vous empêcher de devenir "fou".

La voie bouddhiste consiste à adopter une pratique de préparation à la folie, selon son profil psychologique, je n'ai pas trouvé par contre de relation nette entre ces profils psychologiques et les réflexes de survie psychique structurant l'enneagramme dont on n'a pas vraiment à tenir compte une fois qu'on a compris que suivre les idéaux d'une de ses personalité de base de l'enneagramme n'était qu'un réflexe de survie, de survie pour ne pas devenir fou alors qu'au fond, on se retient de l'être.
 
Famille émotion perturbatrice à ACCEPTER.   (la névrose est faite pour dénier ÇA ou éviter de manifester cette émotion) voie de TRANSFORMATION à vivre.
(s'y identifier (passion) accomplir.. puis s'y détacher) 
sagesse obtenue à terme
vajra haine colère tristesse.. à cause de tout ÇA Vivre l'analyse en s'impliquant émotionellement dans l'attachement et l'envie. (attention: ne pas tomber dans peur de rejet, la rumination mentale, analyse de l'autre en perdant conscience du miroir, analyse seulement scientifique / haine)  sagesse semblable au miroir / pas besoin d'analyse pour se réveler et réveler l'autre / calme, savoir canaliser les émotions et y voir clair comme dans eau semblable au miroir 
karma jalousie. 
et si je perdais tout ÇA?
Vivre l'envie et en faire sa motivation.. (attention: ne pas tomber dans la peur de REJET et la non-relation / jalousie / haine)  sagesse de l'action qui accomplit tout ? colère et résolution d'analyse changée en élan vital, faire feu de tout bois et prendre le bon vent
padma avidité
remplacer ça, car ÇA est impossible à obtenir.. 
VIVRE l'expérience d'attachement (attention; OSEZ AIMER: ne pas tomber dans la peur d'abandon , dans le non engagement et la non-relation/ manque / tristesse / haine) sagesse de la conscience discriminante / signes et intuitions portant chance dans toute décision, analyse guidée vers la "sortie"/ amour, lumière  (feu)..
ratna  orgueil, car je n'ai
pas besoin de
ÇA.. "je suis adulte" libre et indépendant
s'engager dans les expérience d'attachement, faire l'accumulation d'expériences (attention!!! ne pas rester assis sur une victoire ou un échec, s'engager à une autre "course" et apprendre.. à PERDRE) sagesse de l'équanimité / savoir à transmettre, humilité pour toute expérience / connaissance, solidité de la terre..
bouddha ignorance de tout ÇA là.. attention vigilante (attention!!! vigilance à ses sensations corporelles, à ses perceptions, à ses émotions, aux signes..)  sagesse de l'espace omnipénétrant / faire partie du tout cet espace et en tirer conscience.

 LA CARTE DES FOLIES RENCONTRÉES selon son profil psychologique. chemins-mandalas.gif

Cela correspond à des émotions vécues comme un état d'être sans notion du temps, durant un temps d'évolution,  on peut progresser en allant au centre, ou revenir en arrière en allant sur les bords (c'est qu'on est con sur les bords, au centre on est plutôt illuminé, mais en chemin on a besoin d'être allumé).

 Une dimension est représentée perpendiculairement de sorte qu'elle n'apparait pas sur la carte, c'est la cinquième, "l'énergie" bouddha étant l'attitude d'esprit qui ramène à la conscience au centre, l'accès à la conscience passe par le franchissement d'une des 4 folies... À noter que le profil autistique correspond souvent à un parcours de type vadjra, dont les "crises d'hystéries" sont des violentes: crises clastique et automutilation.


 La disposition de cette carte est celle du mandala des familles de bouddha avec le nord (le vert,) en haut, le bleu à droite, le jaune en bas (au sud) et le rouge à gauche (padma).
Le blanc est dans la dimension verticale invisible car perpendiculaire au dessin à plat, représente alors le fait d'aller au centre.

Cette carte représente l'intention générale de chemin, mais le cycle temporel chinois (attention ce n'est pas les mêmes 5 éléments)

... donne une bousolle quant à la gestion de ses émotions dans LE TEMPS d'un processus en cours.. à condition d'être, autant que possible, dans la vigilance du moment présent.  Cet shéma est l'ouvre de Jeanine Israrël, pour un mémoire d'accunpucture.
 
Il est intéressant de mettre en rapport les 5 sagesses bouddhistes avec la relations de domination ou contre-domination des éléments chinois, rapportés aux organes et donc aux syptômes somatiques qu'engendre les émotions dont l'énergie ne peut se dégager faute de conscience suffisante: en effet, si on observe des pratiquants occidentaux non pleinement construit dans le bouddhisme (ils n'ont pas grandi dans les massages, n'ont pas connu les câlins entre eux, donc n'ont pas intégré physiquement les symboliques de cette culture dans leur vie psycho-coorporelle, et somatisent dont la non-authenticité émotionelle de leur pratique): ils pratiquent le bouddhisme en "surcouche logicielle", de façon inauthentique et donc en conflit interne avec leur corps physique, avec leur culture autre, et ne l'intègrent donc pas, le conflit intrapsychique du à la la non-authenticité de la pratique est somatisé, et comme les chinois se sont basés sur le corps au lieu de se baser sur l'esprit, c'est là que du coup ça correspond.

Facile à comprendre: du chinois mélangé à du tibétain...


dans un niveau de conscience plus primaire les 5 chemins bouddhistes donneraient ceci..
 
 
Famille émotion
RÉSISTANCE.
folie à sublimer voie de TRANSFORMATION  sagesse obtenue à terme
vajra haine colère-tristesse destruction crises clastiques s'observer, s'accepter, paix.  compréhension 
rumination mentale analyse  sagesse semblable au miroir  
karma jalousie peur répulsion psychopathe s'attirer , se rassurer , confiance  élan vital 
recherche de performance
compétition.
envie , accepter la non exclusivité sagesse de l'action qui accomplit tout 
padma avidité  luxure sexe faim dépendance affective s'attacher , se nourir , se détacher sans "faim" authenticité
(vérité)
séduction /répulsion VIVRE l'expérience d'attachement sagesse de la conscience discriminante
ratna  orgueil: déni, mensonge  non identité, clivage.  accumulation d'expériences d'identifications confiance
(terre)
peur d'engagement engager apprendre.. à PERDRE sagesse de l'équanimité
bouddha  (refoulement Névrose)
SÉPARATION 
psychose "consciente" "crise spirituelle"   FUSION  IDENTIFICATION   DÉSIDENTIFICATION  conscience 
ignorance résistance. attention vigilante sagesse de l'espace omnipénétrant

L'Amour et la conscience vigilante font aller vers LE NOYAU.. le centre.. Mais ce noyau est entourés de résistances névrotiques relationelles, émotionelles, affectives de plus en plus intîmes et physiques dans les processus primaires de psychisme: la FOLIE... Il y a un cercle de folie à traverser (cercle de feu)... je surnomne ce cercle le cercle de feu (le fire wall), c'est un système qui garanti qu'une relation d'un ego à un autre égo ne changera pas le fonctionnement du programme de survie en évitant qu'une connexion d'Amour mette en communication la conscience intérieure et change... TOUT: on ne fait pas aussi facilement que ça le hacking d'un égo de guerrier humain.

Autour du cercle les résistances on a la  peur compétition/ avidité désir attachement/ déni, mensonge orgueil/ tristesse, de quoi passer sa vie en problèmes de couple et ruines familliales.

Au cercle on a la folie.. la dépendance, psychopathie, crises clastiques, perte d'identité..
dont l'antidote est de faire confiance, aimer, accepter l'expérience, observer et analyser, ce que la société ne nous permet pas, on va consulter et on se fait boucler avec des psychtropes en injection-retard.

Ces "folies obstacles" peuvent être somatisé, et passer inaperçu à part un petit cancer qui se pointe 20 ans après ou un gros bid tout en puant de la gueule toute sa vie.. Il est nécéssaire de veiller aussi sur le corps

Dans la folie.. il y a perte de choix, de libre arbitre.. c'est l'Amour (je devrait dire l'affectif) qui donne la force d'aller vers le centre et le CHOIX de transformation qui permet de franchir et transcender la folie. C'est pourquoi l'amour non partagé peut mèner à la psychose alors que l'Amour, même et surtout pour soi même mène à la prise de conscience, à la transformation. (ne pas confondre avec l'amour narcissique pour une image de ce qu'on devrait être)

le voeux d'une pratique spirituelle doit être souhaité: aimer cela, s'y préparer à l'avance en le souhaitant depuis longtemps à chaque instant permet de tranformer la folie en révélation et là est la force des prières sincères et le pouvoir des mandalas.. les mandalas sont un conditionnement à se sortir de la folie...
Parfois ils apparaissent spontanément.

Les MANDALAS représentent l'accomplissement des chemins en quête de vérité intérieure.. remarquez les couleurs qui représentent les 5 voies du tableau de haut de page.
Le cercle de feu est sans doute le cercle de résistance à la FOLIE..

 Il est dit que la volonté de parcours spirituel est NÉCÉSSAIRE pour franchir ce cercle... sinon..
on recule (névrose classique et ordinaire) et du coup, on n'entre pas dans les chemins de transformations qui sont représentés par les 4 couleurs pour aller vers le centre du mandala qui n'est autre que la fusion avec son noyau de conscience primordiale...

Passer des heures à construire des mandalas ancre dans l'esprit un investissement émotif et symbolique (non mental, non discursif, mais associatif): c'est une aide pour le passage des crises spirituelles d'avoir cette symbolique émotive qui devient plus preignante pour s'accrocher, se repérer, et transformer ce qui serait parfois une psychose.. en prise de conscience guidée.
Dans un tel processus, les émotions perturbatrices ont été associées à des personalités déifiées qui sont connus d'avance à leur apparition, elle représentent un profil psychologique, ou des émotions simples.. Cet acquis symbolique est un langage émotionel qui permet de s'auto analyser et permet un support pour focaliser des émotions...

Faire un mandala, l'avoir en tête, vivre avec, c'est une programmation intégrée, devenu inconsciente qui guide "vers la sortie" l'esprit sinon en déroute: c'est difficile à obtenir si on a pas construit sa vie avec ces symboliques: ce n'est pas de savoir qu'il faut le faire qui fait quelque chose, mais de sentir que "c'est ça".... Tout ce temps passé à faire des mandala peut contribuer à que la carte des folies soit chargée au redémarage, lors d'un reboot (d'une expérience carthatrique).
 






Voici comment un névrosé qui a commencé a lever le voile de ses défenses, et qui est entré en contact avec la psychose infantile.. voit un véritable ami.. (et lui même): c'est le reflet de sa folie intérieure!
C'est "le clivage du moi".. le mauvais de lui même est vu dans l'autre.

Les 5 têtes de morts font allusion aux 5 sagesses qui feront la transformation.

Un seul remède... s'en faire son meilleur copain et s'amuser avec lui, lui faire des câlins, pleurer de la joie de se réconcillier. Cela correspond à rencontrer le MOI archétypal (la connerie humaine en surcouche, l'amour humain en dessert).. c'est se réconcilier avec son "moi" et faire la réunion de ce qui était divisé, et non intégré... c'est à dire sublimer la folie. Faire la Réunion et aller au centre ne consiste pas à aller à CILAOS, où d'ailleurs tout est en ruine autour du temple.



L'oignon de shrek, vu en coupe est aussi un Mandala..

Il a plusieurs couches car un névrosé comme shreck a enterré sans les vivre pleinement (et somatisé au passage) ses émotions de gosse en manque de câlins, fixées à diverses symboliques provenant de ses différentes "couches": la personalités d'ange pas encore déchu, puis de foetus, de bébé, de morveux, de mioche, d'ado
boutonneux et d'adulte-connard, qui pue de la gueule...


La névrose est comme un principe "inverseur" des "couches" de conscience..
Le noyau.. besoin refusé, associé aux peurs d'enfant consitue un centre de peurs à éviter et rayonne une "perversion" de la conscience...
ce qu'on considère comme plaisir est un ÉCRAN à un besoin d'affectif dénié.. refoulé.
C'est généralement... la sexualité: ce que Freud a compris en ramenant tout problème à la Sexualité, ce qui a déplacé l'origine perçu du problème à la sexualité écran qui n'est pas la sexualité du début de la vie mais une... religion (idéal sociétal)!
 

Un homme de 40 ans a pleuré, régressé (comme un enfant, serré dans les bras d'un autre).. puis s'est vite levé... pour dessiner sa "révélation": c'est un exemple d'intégration émotionelle d'un shéma qui lui a paru pertinent.. il travaillait sur le sentiment d'abandon et avait une vie structurée par des relations en abandon.. il était dans un métier créatif, et déjà condamné à une vie courte par une grave maladie.
il représente sa perception des résistances à l'Amour révélateur.

le "canal" de fluidité semble représenter... "le chemin" et où et quand.. l'appliquer... (dans la vie  qui alors est plus qu'une "vie".. )
"MAIS QU'EST CE DONC QUE JÉSUS VIENS FAIRE LÀ DEDANS?!"
Ma réponse est simple: C'est DIEU, (le Père, aussi SOI qui autorise la joie de vivre), mais pour rencontrer DIEU, il faut un corps humain pour l'incarner: Dieu dans un Humain donne Jésus, et si cette symbolique a pris sens pour un redémérage de la conscience et qu'elle est associée à un véritable câlin, c'est une possible rencontre carthatrique...
 


image prise sur http://madmoizelle-kap-s.skyrock.com (un vieux truc)


 

 

LA VIE C'EST RAMER..  ramer comme un boeuf permet de devenir une bête.. et à force de pratique, et en peufinant la technique, en ramant comme un dieu on peut même se taper des podiums, mais cela justement, c'est bête car un Dieu est destiné à être déchu.

un être humain désire ni être une bête, ni devenir un dieu déchu plus tard mais oeuvre à sa prise de conscience..

c'est bête... hein?