Index site
Index photos
index Cilaos.
VIMÉO

Chantier de nettoyage de la forêt en cours d'invasion par des exotiques (longose).

Log faisant suite au dossier de cilaos-mon-amour.com

FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE,

2019 (et fin 2018-bilan), page précédente.

Chantier Longoses:
L'ONF s'est attaquée fin 2018 (novembre) au versant est et sud est zone bruyante - odeur diesel (donnant sur la route), et j'arrache les gros rhizomes au nord-ouest région -chêne -route-forestière versant ouest--.
J'ai fait quelques  tas hâchés, mais pour cette technique je risque de manquer de réserve de feuilles avec la rareté gradissante des longoses. Je continue l'expérience mais pour les nouveaux rhizomes, afin de ne pas avoir une quantité ingérable,  je les  laisse actuellement, et en fin de saison pluvieuse quand ils auront poussés (équipés d'une poignée de manutention que constitue la tige alors qu'ils sont pas encore fortement enracinés) je prévois d'en transporter un maximum à proximité de l'ancienne décharge de pneux  pour que ça soit enlevable en camion.
L'incubateur de moustique ici présent s'avèrait manquer d'efficacité, il a donc été rapproché des lieux où stationnent les touristes, ce qui permettra aux insectes de trouver du sang et mieux se reproduire durant la période de  ponte qui justemente coincïde avec l'affluence estivale des touristes venant stationner à proximité d'ici,
 C'est idéal car on est juste l'été où est maximale la présence des touristes locaux venant des zones ou s'est répandu la dengue.  Avec un peu de chance l'anti-promotion  que ferait un problème sanitaire pourrait faire baisser la fréquentation touristique, réduire la quantité de crottes et laisser les oiseaux un peu plus tranquilles: voyez: faut être positif!

Heureux évènement fin 2018, et pas des moindres: les Gilets Jaunes ont perturbé le tourisme de luxe au point de réduire le bruit des hélicoptères de tourisme au niveau de l'avant 2014: il y a eu seulement 2 à 3h de concert d'hélicoptère le matin au lieu de 6: l'année 2019 débute du coup avec une quasi absence du Merle Maurice et une très forte activités des oiseaux endémiques qui ont pu défendre leur territoire, se reproduire et mener à bien les activités de nourissage des poussins, moins contrariés par la pollution sonore et des intrusions de merle-maurice plus rares. Par contre il y a beaucoup  plus de chats, leur présence est carrément visible, on les rencontres en chasse dans la parcelle et opérant à plusieurs. Il y a plus de chats que habituellement, probablement que  les gilets-jaunes ont freiné aussi les interventions de lutte anti-prédateurs-introduits, l'association s'occupant de cela étant basé dans les bas. Mais les oiseaux sont tout de même tellement plus nombreux qu'il semble en début d'année que plus de chats mais moins d'hélicoptères semblent apporter un bilan tout de même positif, on est acceuilli par plein de bruit d'oiseaux des qu'on entre dans la parcelle. Le plus spectaculaire est l'augmentation de la quantité de chakouats et de oiseaux-lunettes (voici ici, un gazouilli, qu'il est rare d'entendre).

IL MANQUE QUE DES SCIENTIFIQUES opérent un suivi rigoureux du peuplement des oiseaux sur une telle parcelle, on ne peut pas se contenter en effet d'impression subjectives, il serait intéressant de quantifier l'impact des évènements sur les populations d'oiseaux..

Vous pourrez écouter les ambiances sonores regroupées dans cette play-liste youtube. Il suffit de cliquer sur les index dans les commentaires pour écouter des chants repérés.
Pour l'aspect visuel de la forêt, les états des lieux, j'en tiens compte au moyen de petites séquences vidéos
 
J'ai aussi regroupés les séquences-oiseaux qui valent la peine d'être montré.
Le suivi jour après jour de merdes-touristes pourra intéresser des insectologue et des mouchologues, on voit que les décomposeurs ont un niveau d'activité digne de celui de l'administration de ce pays, c'est pourquoi c'est.. "la merde".

Suite au dégâts du braconnage et du tourisme trop chiant (oui,
au pied de la lettre) J'ai tenté de retirer les photos de streetview: elles sont restés alors que je les ai supprimés. Du coup elles sont resté visibles tout en libérant l'espace google-drive (qui, saturé, ne permettait plus qu'ajouter des photos floues de 3Mpx, celle ci  a été refaite du coup sous autre compte pour le vérifier), Cette opération a libéré 12Go sans détruire finallement ces photos: de quoi en refaire énormément de nouvelles photos sur l'ancien compte et aussi nettes que les anciennes!
 Je pourrais donc en refaire pour témoigner de la différence avant/après restauration, avec la précaution que ça ne soit pas "intéressant" et attrayant pour les saccageurs (il faut juste éviter que ça soit trop beau!!!). Sur ce point, un nuage de point street-view ne montrant qu'un fouilli végétal ne semble pas attrayant pour les touristes, mais pourrait servir aux braconniers: il faut donc éviter les plantes remarquables dans le champs de l'appareil photo.

Nuisance tourisme: il est clair que l'approche des lieux n'est pas la même lors des vacances d'été que Juillet-Août  et surtout Octobre-novembre: les touristes sâles (les faiseurs de cacas partout) semblent se concentrer sur les périodes juillet-août et octobre-novembre qui concentre les vrais touristes; ceux venus juste pour "consommer" le paysage, le voir et s'en aller, différents des touristes affinitaires et des vacanciers qui visitent le pays où habitent leurs amis ou leur famille. Cette recrudescence de comportement très sale se produit essentiellement le matin et augmente depuis l'hiver 2015: des cars de touristes viennent au belvédère, et une partie du bétail ainsi affrêté a besoin d'une pause caca et se servent du sentier botanique pour aller se cacher. Ces dégôutations sont finalement à mettre sur le compte des agences de voyage et du tourisme "façon IRT" qui ont fait la promotion du parcours, sans qu'il y ait de chiottes pour déféquer lors des haltes.
 
Les touristes locaux et affinitaires n'ont pas changé de comportement, ils respectent un peu mieux. Par contre, ils provoquent les dégâts d'enfants (qui s'accrochent aux pousses de plantes ou sont BRUYANTS)
Récurrent aussi (mais tendance à la baisse la sensibilisation commencant) on ceuille aussi la faham en famille (et ce pillage a vidé la forêt de ces orchidées qui ne repoussent que d'un cm par an). Enfin le braconage lié au trafic (on déracine ou l'on coupe des arbustes et arbres rares et on vend au marché) a fortement blessé la forêt en novembre, pour un bon siècle. Pour les cris d'enfant et jouer à tarzan, plus facile dans une forêt débarrassée des plantes invasives qui l'a fermait, une sensibilisation par pancarte s'impose