Index site
Index photos
index Cilaos.
VIMÉO
Photos 360 (tout depuis mi octobre 2017)
VOUS POSEZ UNE MERDE? Que va t'elle devenir?
ALERTE!!! Les nuisances sonores du tourisme.


Chantier de nettoyage de la forêt en cours d'invasion par des exotiques.
suite de la contribution au dossier de cilaos-mon-amour.com

FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE, le chantier-longose à partir d'octobre 2017.

Il n'y a pas que la longose: Plantes invasives illustrations,
orchidées et plantes remarquables.
fougères et mousses.



INTRODUCTION: Cette page est avant tout destiné aux curieux (et aux scientifiques) qui veulent savoir la suite de l'histoire de la restauration de la forêt qui était envahie par des plantes exotiques.

J'ai obtenu via Cilaos Mon Amour, l'autorisation par l'ONF de m'occuper de 1.5 Hectares, j'en étais en juin 2017 à 0.63 "sur la carte".
Ce secteur est intensément photographié: voir l'Album. À coté, une parcelle de 18 Ha est aussi photographié: elle montre l'étendue des dégâts étant donné qu'il y a 20 ans, l'aspect de la forêt sur tout le plateau était le même que l'aspect de la forêt restaurée, avec encore plus de richesse de plantes au sol!
Très pratique est de prendre conscience de la cartographie du millieu et de son aspect avec Streetview:

juin 2015 a vu la visite d'un tracker google, et je continue à ajouter des photos géolocalisées et horodatés dessus et en dehors des chemins, qui informeront (et sensibiliseront) de l'état des lieux depuis, et plus tard...
janvier, 2018 J'ajoute à ce dossier cette page où je m'étendrais sur les envahisseurs.

2017-12-01-carte-googlemap-chantier-longose.jpg
Vue de la carte des photos 360 en novembre 2017.

pour y accéder: lien direct.. cliquez sur le petit bonhomme pour faire apparaitre les photos,
Mais attention, les points bleus disparaissent parfois, et ne donnent pas accès à toutes les photos (il y'en a trop pour que googlemap les présente tous).
Si les points n'apparaissent pas , ou pour voir toutes les photos, utilisez les liens donnés sur cette page par ordre chronologique, LISTE.
et vous avez aussi un   album photo-vidéo séparé de google map pour cette forêt, et une play-liste Youtube..Forêt de la Roche Merveilleuse, oiseaux (cette forêt et ailleuls),
Enfin un autre regroupement des vidéos d'oiseaux (Cette forêt mais aussi ailleurs sur l'île)


Index temporel photos envoyées sur Streetview et récit des observations
,


2017-10
#2017-10-14,#2017-10-15,#2017-10-16,#2017-10-16_,#2017-10-17,#2017-10-19,#2017-10-20,#2017-10-21,#2017-10-22,#2017-10-22,#2017-10-24,#2017-10-25,#2017-10-28,
2017-11
#2017-11-01
,#2017-11-04,#2017-11-06,#2017-11-10,#20171111, 20171116,2017-11-20,#2017-11-24,#2017-11-25,#2017-11-26,#2017-11-28,#2017-11-29 chakouat au nid,#2017-12-01,#2017-12-05,,,,
important si vous creusez le sujet: géolocalisation..


Mois en cours  2017-12

2017-11

L'avantage de ma "méthode de travail" par rapport à celle d'équipes forestières, est que je suis seul (rarement aidé), je ne parle pas, je suis très silencieux, fait peu d'érosion du terrain par ce que je marche pieds nus, et je n'utilise pas de moteurs. Cela me permet d'être présent longtemps, et au quotidien sans perturber la quiétude d'un coin de forêt où le moindre bruit est vite remarquable (ici un chant d'oiseau peut porter à 500m): il est donc plus approprié que je concentre l'action de ce bénévolat de petite envergure mais constant sur les zones les plus silencieuses: il n'y a pas concurrence avec un travail rénuméré ou d'autres emplois car il y a tant à faire qu'il y aurait de quoi occuper 10 fois les emplois actuels pour tout juste arriver à maîtriser ces plantes envahissantes dans la commune! Pendant ce temps, les équipes font des grands chantiers d'arrachage préventif ailleurs, en particulier le long de la route de Bras Sec et au dessus sur tout le rempart. En amont de la route c'est le Parc National.

Album "Cilaos Parc National"  pour regrouper toutes les photos faites au delà des limites du Parc

Le site de la Roche Merveilleuse est facile d'accès, le sentier botanique est une vitrine de ce que devrait être cette forêt, ce qu'a été cette forêt, et permet un travail quotidien rapide d'accès: 20mn en vélo + marche, 45mn à pieds (les sites plus éloignés ne peuvent être que gérés avec un gros travail de temps en temps).
Ce site N'EST PAS dans le Parc National, mais dans le secteur ONF en limite du Parc: obtenir une convention est plus facile, sur le plan administratif.
l'ONF s'active actuellement sur le "Parc à Boeuf" (travail de "bourrin", en zone "plus que trop tard", et sur la Route de Bras Sec (travail préventif en début d'installation).

-/2017-04-28-mesure-surface-de-travail.jpg
Précisons que à gauche de cette zone, c'est envahi de longose quasi exclusivement et à un stade avancé (on ne voit plus le sol).
à droite c'est du galabert et de l'herbe chiffon, des longoses et du troène.

en bas de l'image, l'invasion est moindre, avec de l'herbe chiffon. la frontière sud de cette zone est la limite de pollution sonore de la ville et des aires de pic nique, ça me gêne pour y travailler: je concentre mon action sur le secteur délimité grossièrement par la diagonal haut-gauche - bas-droite de l'image, qui fait grosiièrement les 1.5 hectares prévus.
 
20171111_100102.jpg
la même problématique concerne les plantes.

Doccuments géolocalisés.


IMPORTANT pour utiliser la géolocalisation.
Pour savoir où a été prise la photo, vous pouvez déjà remarquer que le lien d'une photo Streetview contient directement la latitude et longitude (chaines de caractère que vous pouvez reprendre et coper coller (en ajoutant un espace entre la virgule) sur géoportail...

J'utilise autant que possible streetview pour mes liens en priorité par rapport à l'album photo parce que ce lien transporte aussi des données de direction et le zoom utilisé, je peux pré-cadrer l'image avec, ce qui n'est pas possible autrement. Avec "mapcontrib" ça se centre zoom maxi et sur les pieds et montre le seul truc qui n'est pas à voir, et avec l'album photo ça se centre sur le centre de l'image rectangulaire.
2017-11-06_17-10-10 chantier longose, galabert et troène contient en effet https://www.google.fr/maps/@-21.124983,55.4799232,3a,75y,57.96h,90t
-21.124983,55.4799232 sont les coordonnées, à copier coller sous la forme -21.124983 , 55.4799232 pour géoportail dans "chercher"
75y est l'angle d'ouverture de l'image
57.96h angle de prise de vue par rapport au nord (et je fais particulièrement attention de bien orienter le smartphone de sorte que la boussolle marque la photo avec la bonne valeur, le point GPS et bousolle se fait en effet au téléchargement de la photo du ricoh thêta quelques secondes après, non au déclenchement de l'appareil et l'orientation est plus fiable qu'avec une photosphère crée directement par mosaïque avec le smartphone, mais il faut que quand le fichier passe de l'appareil photo au smartphone se mettre dans la bonne direction à l'endroit préci où était fixé l'appareil photo (un déplacement de 5m seulement s'enregistre sur le point GPS).
Enfin 90t est l'élévation. 0 pour les pieds, 179.99 pour le soleil à midi en fin du mois de novembre,
des fois il faut penser à regarder en l'air, par exemple en comptant les ronds perdus, dépensés dans l'investissement en mobilier urbain rond, genre fontaine, on pourrait en oublier, à moins de se dire "mon Dieu", en levant les yeux au ciel ...
Des ronds du contribuable qui pourraient payer des équipes forestières plutôt que de les dépenser en incubateurs de moustiques, poubelles, ou cendriers de luxe. Moi j'ai effectivement l'AAH, mais je touche du bois (sauf que le bois de *galabert n'a même pas besoin, le chauffage est secondaire ici)

BUGS streetview: pour la localisation utilisez directement les infos de géolocalisation des textes du lien.
Dans les albums photos, reprenez les coordonnée affichées, mais il semble que vouloir utiliser le service "afficher le repère sur la carte" ne fonctionne pas, soit la latitude -21 est remplacée par un truc bizarre genre 408 dans le cas de streetview, soit, bien que le texte des coordonnée reste correct dans le cas d'une photo accédée par un album, google map ne trouve aucun endroit valide. Utilisez les chaines de caractère de type -21.1242908,55.4795881 dans le search de google map ou de type -21.1242908 , 55.4795881 dans le "chercher" de géoportail.

Pour utiliser la carte directement sur google map à partir d'une photo que vous avez accédez par un des liens streetview, cliquez sur la touche retour à map, et zoomez au maximum au moyen du curseur à droite sans toucher à la carte, sans utiliser la molette de la souris pour être certain que le centre de l'image soit le lieu (c'est plus rapide et précis qu'en passant par la légende et "infos", et fonctionne pour les photos sans légende, en dézoomant, vous avez accès aux éléments marqués sur la carte (selon disponibilité, une sélection seulement apparait sous forme de points bleu, d'autant plus que j'en rajoute au même endroit, parfois google map ne les affiche pas tous).

Doccuments
localisation sur map. Je place des photosphériques "streetview" sur google-map, aussi et surtout pour tenir compte de l'état des lieux. La date apparaissant sur la photo, on aura, à terme, et en cas d'évolution, des photos comparatives.
Album photos+vidéo concernant cette forêt.
Dans la mesure du possible, ces vidéos montrent aussi l'ambiance sonore. Depuis octobre 2017 j'ai un nouveau smartphone + performant choisi sur le critère de la fidélité acoustique en priorité, et qui "assure" un peu mieux la stabilisation et la faible lumière (un galaxy s8).

Paysage acoustique et santé de la forêt.
Je suggère aux scientifiques de faire des mesures temps-fréquence sur des lieux similaires qui combinent

- isolement par rapport à la pollution sonore des villes
- forêt primaire et faune endémique.
- fréquentation par un tourisme tourné vers l'observation de la nature (par exemple ici c'est un sentier botanique, et dans le secteur, passent des sentiers de grande randonnée: le trajet col-dufour - col du Taïbit, ou les hélicoptères y sont... casse-couilles.)


photosphères parue en mon nom sur google map.
photosphère avril 2017 belvédère.

photosphère juin 2017: le lieu du départ du chantier (commencé en mars 2014). Une herbe endémique y est présente et peu fournir quelques touffes à replanter sur des pentes mises à nues (sinon j'utilise des fraises des bois, exotiques reprise à proximité qui sont couvrantes mais tendent à disparaître ensuite quand les autres plantes locales reprennent. Le prélèvement des fraises des bois là où elle sont abandondantes laisse du coup un peu de place pour les plantes locales, ce qui est gagnant gagnant)

photosphère map-contrib (octobre 2017) non visible sur la carte) octobre 2017: sentier botanique.
photosphère mai 2017 prise de l'autre coté de la RF, depuis un endroit très dégradé: la forêt concernée par la restauration bénévole est en face.
photosphère octobre 2017 idem: prise de l'autre coté de la RF, depuis un endroit très dégradé: la forêt concernée par la restauration bénévole est en face.

photosphère chantier longose
photosphère juin 2017 chantier galaberts
photosphère juin 2017 chantier troène/galabert
2017-10-14
photosphère 14 octobre 2017 chantier longose-fuschia 5 mois après
photosphère 14 octobre 2017 chantier herbe chiffon (devant) - longoses-fuschia à droite
photosphère 14 octobre 2017 chantier longose + herbe chiffon, lieu de dépot provisoire.
photosphère 15 octobre 2017 sentier de retour du sentier botanique, l'échium viscerens des îles Canaries, vidéo + son pollution sonore pic-nique (sur Album).
2017-10-15
photosphère 15 octobre 2017, orchidées bulbes sur tronc d'arbre.
photosphère 15 octobre 2017, un pieds de bois de chandelle.

2017-10-16_foret état des lieux / alerte vandalisme sur bois de rempart.

2017-10-16_14-04-36.jpg, orchidées dans zone rescapée longose+galabert+troène.
2017-10-16_14-15-40.jpg, dans cette clairère qui était quasi exclusive galabert, mise en tas des galaberts puis par dessus des rhizomes de longoses isolés de l'humidité: les rhizomes semblent crever 6 mois après.
2017-10-16_14-27-05.jpg, merde de touriste vraiment loin du chemin, qui pue beaucoup, prouve la non quiétude des lieux.
2017-10-16_14-32-39.jpg sommet d'un roc
2017-10-16_14-37-53.jpg belle fougère au pied de l'appareil photo
2017-10-16_14-42-08.jpg branche couverte d'orchidées.
2017-10-16_14-47-13.jpg ce rocher était caché par les longoses il ya un an.
2017-10-16_14-51-39.jpg, longoses en tas humide + couche feuilles 5 mois après: elles reprennent en surface, voir si le volume dessous se résorbe partiellement
2017-10-16_14-55-04.jpg
2017-10-16_14-57-31.jpg
2017-10-16_15-01-03.jpg
2017-10-16_15-05-22.jpg
2017-10-16_15-09-11.jpg bois de rempart vandalisé (écorce retiré, cette branche principale va mourir) --> courrier ONF avec images jointes.
2017-10-16_15-13-09.jpg
2017-10-16_15-15-20.jpg, chiottes de l'aire de pic nique de la Roche Merveilleuse: mettre des pancartes pour dire d'aller chier ICI (-21.125248, 55.478364) dans les longoses sous cryptoméria.
2017-10-16_15-17-37.jpg, parking.
2017-10-16_15-20-13.jpg sentier caca
2017-10-16_15-22-50.jpg, herbe chiffon, qui ne sert pas à s'essuyer le Q
2017-10-16_15-25-20.jpg zone longose à condition de travail difficile (concentration des gazs de diesel qui proviennent de la route)
2017-10-16_15-28-56.jpg faudra t-il s'occuper du lierre?
2017-10-16_15-32-08.jpg zone longose avec bois d'ortie, zone polluée (diesel)
2017-10-16_15-35-18.jpg longose + troène en zone exposée diesel
2017-10-16_15-40-21.jpg encore du lierre, l'air est ici propre
2017-10-16_15-42-45.jpg longoses arrachée déposée sur branchage galabert arraché: 5 à 6 mois plus tard n'ont pas repris
2017-10-16_15-44-52.jpg longoses arrachée mises tête en bas, n'ont pas repris, ça marche mais c'est pour les petites quantités
2017-10-16_15-47-59.jpg Orchidées bulbes en stress hydrique.
2017-10-16_15-51-29.jpg faut t'il arracher cette liane? reprise en terrain éclaircie par abbatage galaberts
2017-10-16_15-57-30.jpg souche de pin, avec quelques rhizomes de longoses abandonnés depuis 4 mois qui n'ont pas repris.
2017-10-16_16-04-00.jpg Rocher qui était totalement recouvert d'herbe chiffon, 4 mois après arrachage, il ya des repousses mais c'est resté globalement dégagé.
2017-10-16_16-10-53.jpg Reprises de fougères endémiques.


2017-10-17_foret état des lieux


2017-10-17_14-09-46.jpg 2017-10-17_14-09 Langues de boeuf et longose enracinée sur pied de fleurs-jaune - Google Maps
2017-10-17_14-13-56.jpg 2017-10-17_14-13 Après arrachage longoses + 1 an - Google Maps
2017-10-17_14-18-21.jpg 2017-10-17_14-18 Apres arrachage longoses + 1an - Google Maps
2017-10-17_14-22-45.jpg 2017-10-17_14-22 Zone à galaberts troène longoses, bois de savon - Google Maps
2017-10-17_14-28-52.jpg 2017-10-17_14-28 Zone à galaberts dominants, Longoses - Google Maps
2017-10-17_14-36-27.jpg 2017-10-17_14-36 Zone à galaberts - Google Maps

2017-10-17_14-40-58.jpg  Zone à vieux galaberts - Google Maps "Galabert": nom du gros co... ard qui a introduit le lantana camara à la Réunion.
2017-10-17_14-46-23.jpg  Zone peu envahie avant intervention - Google Maps
2017-10-17_14-50-39.jpg  Grosse station d'herbe-chiffon sur ancienne piste forestière. - Google Maps herbe chiffon
2017-10-17_14-55-58.jpg  Troènes sous cryptomerias - Google Maps troènes sous cryptomeria
2017-10-17_15-03-43.jpg  Cryptoméria, chocas, galaberts, herbe chiffon - Google Maps
2017-10-17_15-06-23.jpg  Fougères suceptibles d'être de l'ile de Crète. - Google Maps
2017-10-17_15-10-02.jpg  Sous le chêne 6 mois apres arrachage longoses - Google Maps
2017-10-17_15-14-39.jpg  Longoses coupées l'automne dernier - Google Maps
2017-10-17_15-18-05.jpg  Longoses coupées en automne dernier (6 mois) - Google Maps
2017-10-17_15-21-13.jpg  Limite coupe/rien longoses - Google Maps
2017-10-17_15-25-49.jpg  Longoses avant intervention - Google Maps
2017-10-17_15-31-40.jpg  Orchidée épiphyte - Google Maps
2017-10-17_15-36-43.jpg  Avant intervention: longoses - Google Maps
2017-10-17_15-41-39.jpg  Herbe chiffon, longoses coupées non arrachées - Google Maps
2017-10-17_15-47-40.jpg  Invasion par herbe-chiffon - Google Maps
2017-10-17_15-51-40.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps

2017-10-17_16-13-48.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps


2017-10-19.html

FORÊT DE LA ROCHE MERVEILLEUSE.
2017-10-19_13-16-00.jpg route forestière
2017-10-19_13-20-55.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_13-25-21.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_13-30-33.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_13-38-20.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_13-43-51.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_14-06-17.jpg  Forêt du Grand Matarum - Google Maps
2017-10-19_15-01-24.jpg   Chantier longose - Google Maps chantier longoses
2017-10-19_15-33-12.jpg   Dépôt de longoses arrachées - Google Maps dépot de longoses arrachées gros tas

Forêt Roche Merveilleuse
2017-10-20_12-22-12.jpg  Un peu galaberts troene longose h-chiffon - Google Maps
2017-10-20_12-31-43.jpg  Gros bouquet d'herbe-chiffon - Google Maps
2017-10-20_12-39-38.jpg  Zone bonne santé un peu de troène - Google Maps
2017-10-20_12-47-26.jpg  Zone en relative bonne santé - Google Maps
2017-10-20_12-53-58.jpg  Galaberts tres denses - Google Maps
2017-10-20_13-00-07.jpg  Galaberts longoses - Google Maps
2017-10-20_13-05-00.jpg  Longoses, pas très envahissantes ici - Google Maps
2017-10-20_13-15-22.jpg  Zone à galaberts - Google Maps
2017-10-20_13-21-20.jpg  5 mois apres coupe-arrachage galaberts herbe chiffon - Google Maps
2017-10-20_13-34-01.jpg  5 mois apres coupe-arrachage galaberts herbe chiffon - Google Maps
2017-10-20_15-30-17.jpg  1 an après retrait herbe-chiffons et galaberts - Google Maps

Forêt Roche Merveilleuse
2017-10-21_15-56-38.jpg
2017-10-21_16-02-39.jpg
je ne suis pas à poil
2017-10-21_16-07-16.jpg
2017-10-21_16-11-46.jpg langues de boeuf
2017-10-21_16-16-24.jpg

2017-10-22_15-20-06.jpg chantier longose
2017-10-24_15-08-31.jpg chantier longose
2017-10-25_16-36-26.jpg chantier longose
2017-10-26_14-59-34.jpg chantier longose 2017-10-26
2017-10-28 Séparation tiges- rhizomes. Vérification des méthodes. Ce qui semble marcher le mieux est de faire pousser les rhizomes de sorte que ils se "déplient" passant du statut de rhizome chargé de potentiel à tiges-asperges pouvant du coup pourrir: tant que le rhizome ne s'est pas exprimé sous forme de plante, il peut fournir une plante entière et fonctionnelle même dans le noir complet et sans terre ni eau.


 Pour obtenir un "tas d'asperges",  il faut stocker un gros tas de rhizome sous une bache, ou sinon, ce qui peut remplacer cette bâche: une grosse couche de feuilles. Il faut renouveller les feuilles tous les 3 mois. Le tas laissé à l'abandon voit les tiges des rhizomes les mieux placés sortir: en tel cas, attendre qu'il fasse la plante, couper les tige et les remettre sur le tas, mais seuls ils produisent pas assez de nouvelles feuilles, il vaut mieux en couper plus loin. Cette méthode est à faire pour éviter le transport, en réduisant le volume de gros dépôts.
Pour le transport, il vaut mieux stocker les rhizomes. Ce qui semble le mieux marcher est de les insoler (dépôt sur une pierre), mais la pierre ne doit pas être envahi, sinon les stocker par petits tas de sortent qu'il ne bénéficient pas de l'humididé, mais ils sont stockés, prêts à repartir, c'est juste dans l'optique de les transporter, soit pour en faire "des asperges", soit pour les sortir et les broyer: pour préparer le choix entre stockage pour asperges ou sortir pour porter au broyeur, je fait actuellement des tas en longueur: je stoke les rhizomes en créant un dépot de 50cm de section environ le long d'une ligne, si ils reprennent, je me contenterais de couper les tiges. Si c'est le moment de les transporter, les tiges peuvent aussi servir de poignées de transport et économiser tout un travail de mise en sac.

2017-11

je place de temps en temps une photo streetview à chaque avancement du chantier les points n'apparaisent pas tous il faut utiliser la liste au cas échéant.



2017-11-01_15-29-50.jpg chantier longoses
2017-11-01_15-34-56.jpg chantier longoses
2017-11-04_13-42-39.jpg chantier longose
2017-11-06_17-10-10 chantier longose, galabert et troène.


Les photos sont classées par date et heure à la page photo, si précisé "forêt de la roche merveilleuse" (liens vers une photo google map). et une copie est proposée dans l'album dédié (lien vers un album photo-vidéo séparé de google map).

 il se peut qu'avec la carte on accède à seulement la version la plus récente des photos d'un lieu quand elle se superposent sur le même lieu, aussi, si vous repérez une photo représentative, conservez le lien pour y accéder et comparer, plus tard, à une qui sera apparu ultérieurement "par dessus". Je les titres pour avoir la date dans la légende.
Les photos sont classées par date et heure à la page photo.

Vu que le broyeur de l'ONF n'est pas au normes et que du coup il ne sert pas, il faut tenter de se débarasser des rhizomes de longose sans cela. La stratégie retenue est d'en regrouper le maximum à un seul endroit sur le gros tas (version juin 2015, octobre 2017,)... et de faire pourrir dans la masse du tas un maximum de rhizomes par repousse puis étiolement dans une masse de compost en formation couvert d'un toit de feuilles déposées par dessus (ou sinon dessous des rhizomes redéposés par dessus). Il faut voir grand pour caser le volume, et mettre le paquet de feuilles (et en remettre encore, pour que ça pousse en s'étiolant, après 4 mois, quand ça fait ceci) alors je prépare un emplacement, je déplace les fougères (nombre de fougères déplacées 4) qui sinon se trouveraient dessous cet énorme tas et seraient perdues, en les replantant dans des espaces très pauvres qui sont apparus après arrachage de zone denses en longose. Replanter fonctionne bien. Pour les orchidées déplacées il ya un an (quand elles ont eu la mauvaise idée de pousser sur des rhizomes de longoses il faut bien les mettre ailleurs avant d'arracher!), elles sont toutes en bonne santé, il devrait en être de même pour les fougères avec une bonne mote de leur terre d'origine.


2017-11-10 google map a fait le ménage de points bleus, il faut donc passer par cette page pour revoir les photos plus anciennes, sauf pour celles faites au smartphone..

2017-11-10_13-03-40 gros tas préparé pour recevoir un strock de rhizome qui sera coiffé ensuite de feuilles.
2017-11-10_13-07-01 gros tas préparé pour recevoir un strock de rhizome qui sera coiffé ensuite de feuilles.
2017-11-10_13-09-39 zone débarassée des longoses depuis mars 2015, belles fougères
2017-11-10_15-49-49, zone très envahie de longose en cours d'arrachage.
2017-11-10_16-01-06 bordure de la forêt près de sa limite nord
2017-11-10_16-04-48, merde de touriste démoulée déjà depuis 1 mois: encore bien dégueu: les mouches travaillent peu ici..


20171111 1527 forêt Matarum (même endroit juin 2017), vérifier l'état des fougères juin 2017, novembre 2017, qui semblent avoir disparu là seulement comparé aux autres directions photo. Les autres fougères n'ont pas bougé, même pas de feuilles.
20171111 1536 Merde touriste + plastique PQ
20171111 1540  autoroute à plantes invasives bordure plantation de crytomérias

20171116_1607 comparer avec "avant intervention".
20171120_1513 chantier longose, chakouat. Mesure du fond sonore sur page 2011-11-20.


Don aimable de la poste: 3 sacs Chronopost, un jaune (plus petit) et 2 grands.
2017-11-23_16-00-13 remarquez au plus proche cette fougère endémique qui n'existe QU'À CILAOS (même pas ailleurs à la Réunion)
2017-11-23_16-05-08 gros tas de rhizomes.
2017-11-23_16-09-22 zone restaurée mars 2014

2017-11-24_14-53-42 Chantier longose sur versant EST (+ troene + galabert géant)

2017-11-25_13-28-21 chantier longoses
2017-11-25_13-30-59 chantier longoses
2017-11-25_14-49-28 chantier longoses

2017-11-26 13-25 chantier longose


2017-11-28_13-29-46 chantier longoses Forêt du Grand Matarum - Google Maps



2017-11-29_12-46-55.JPG
2017-11-29_12-46-55.JPG
Chakouat en train de couver.
Les longoses autour ont eu droit à un sursis.

20171201 1631 chantier longose, travaillé aussi à -21.1252322,55.4803778 troène galabert et longoses: sera essayé la méthode de séchage rhizome sur branches de troène et galabert.


Vers panneau "orchidée"
20171205_144220 sentier botanique La Roche Merveilleuse - Google Maps
20171205_145142 chantier longoseLa Roche Merveilleuse - Google Maps

Près du gros chêne exotique
20171205_162424 chantier longoses La Roche Merveilleuse - Google Maps

20171206 1229 coin caca conseillé - Google Maps
20171206 1236 réserve biologique - Google Maps
20171206 1242 dératisation - Google Maps
20171206 1305 sentier botanique - Google Maps
20171206 1320 forêt en reprise - Google Maps
20171206 1442 chantier longose - Google Maps

20171206_125530-merde-touriste-1j.mp4 envoyé google map
20171206_125617-merde-touriste-1j.mp4 envoyé google map
20171206_131232-concert-de-merles-pei.mp4
20171206_133043-babille-oiseau
20171206_133228-chakouat.mp4 envoyé google map

20171208 1250 site de la merde touriste 5 décembre - Google Maps
20171208 1630 chantier longose - Google Maps
2017-12-14 Orchidée
 2017-12-14_16-24-55.jpg

20171215 1522 sentier botanique
2012-12-17
2017-12-17_12-30-10.jpg
2017-12-17_12-30-10
20171218 1610 chantier longose - Google Maps
20171218 1604 chantier longose - Google Maps
20171218_164247-oiseau-cul-blanc-qui-gazouille.mp4

20171219_164059 chantier longoses: cette zone est investie par le Merle Maurice, et en limite zone bruyante (donnant sur la ville)

Concassage des rhizomes de longoses:
 il feront des tiges moins hautes et seront plus facilement étiolables avant compostage: dans un tas de gros volume, une part plus importante pourrira.
 2017-12-25_14-49-22.jpg
2017-12-25_14-49-22.jpg

20171226 1333 chantier longose, pluie. - Google Maps
20171228 1527 orchidées
20171231_1308 orchidées, Forêt du Grand Matarum - Google Maps
20180102_1515 Forêt du Grand Matarum - Google Maps
20180102_1518 Forêt du Grand Matarum - Google Maps

20180103-carte-photos-360.jpg
Photos Janvier 2018

ALERTE AUX NUISANCES SONORES DU TOURISME
Notons juste vite fait les nuisances sonores occasionnelles tels les enfants qui crient fort, les pique niqueurs qui installent une sono avec un groupe électrogène, la voiture garée au belvédère avec les boum boum pour la pause de midi.. Il faudrait que ces gens ressentent qu'ici, ce n'est pas un défouloir mais autre chose et d'eux même. Le contexte ambiant de fortes ambiances sonores n'aide pas à respecter spontanément le silence.
Notons aussi qu'on s'autorise ici des animations festives à un niveau sonore extrême: données en ville elles sortent alors de leur contexte local pour sonoriser les lieux à des kilomètres alentours et impacter du coup les forêts primaires, les remparts et les randonneurs qui n'étaient pas venu là pour ça: Ce fut le cas avec le golf pro-am du 15 décembre 2017 qui a transformé plusieures heures de suite l'ambiance des lieux en ambiance de supermarché et dont les guides de montagne ont eu les échos jusqu'au col Dufour.....

Il est donc tout naturel, quand c'est "la foire" de partout, de ne plus faire attention quand on débarque la tête pleine de bruit dans des espaces fragiles où le chant des oiseaux porte à 500m de distance. Du coup, on pénètre dans ces lieux comme si c'était un parc d'attraction et le tourisme devient alors catastrohique, intrusif, irrespecteux des lieux, polluant et dérangeant.

Le véritable problème qui est en amont de tout-cela, ici, c'est qu'on ne connaît plus le calme au quotidien quand il fait beau, quand il serait bon de découvrir les lieux avec leurs chants d'oiseaux: le matin, quand il ne risque pas de pleuvoir!
Les lieux sont en effet survolés, plus que vous pouvez l'imaginer, pour du tourisme qui n'a rien à voir avec les secours ou ravitaillement dont on croit encore que c'est là la cause d'un tel ballet d'hélicoptère: il n'est pas rare maintenant de dépasser 60 survols d'hélicoptère à la suite et le bruit urbain a un impact important sur ces espaces naturels en perdition (90% du bien inscrit à l'UNESCO est déjà dégradé!)


Quand il fait beau, c'est la catastrophe, voilà ce qu'on entend en forêt...impact en forêt qui perdure parfois après midi (autre exemple le matin).


20171211_153418-01.jpg
Le chakouat est un de ces passereaux endémiques qui ont besoin de silence ambiant pour "chanter loin".

Écoutez l'ambiance sonore de ces vidéos: quand il n'y a pas d'hélico (l'après midi par temps couvert! ça devrait être aussi aussi calme que cela le matin pour que les oiseaux communiquent par beau temps (quand les insectes volent, quand les fleurs sont sucrés, quand l'air chaud les aide à voler).
Les rotations d'hélicoptères perturbent cette forêt et ses oiseaux. qui du coup, se rattrapent sur l'après midi pour être actifs à contre-temps.

Et pour vous donner une idée de combien de fois ça se reproduit, voici une représentation analyse-temps-fréquence du bruit des hélicoptères de tourisme sur un enregistrement de quelques heures (de 6h à 13h) et jour après jour sur cette étude.

Voici comment par exemple comment s'est organisé le bruit des hélicoptères le 2 janvier 2018, ici de 6h à 13h,
2018-01-02-analyse.jpgLe bruit des hélicos (et autres aéronefs) se prolonge tard, et en cas de beau temps qui perdure tend à prédater jusqu'au dernier moment de la journée sur qui compter.
Ce sonograme est fait en zone urbaine, mais le bruit des hélicoptères est si fort, que même dans ce cas, il écrase tout autre bruits, ce qui fait de cette forme de pollution une NUISANCE MAJEURE à prendre en compte pour la valeur des biens imobiliers, les travaux d'insonorisation. Seule la voiture du voisin qui a ronflé dans la cour à 20m de là a marqué aussi nettement l'enregistrement (vers 10h05 10h35).. alors imaginez l'impact en forêt!

CE N'EST PAS QU'UNE QUESTION D'INTENSITÉ SONORE (c'est un problème d'émergence acoustique et de durée).
C'est pas quelques hélicoptères qui pourraient  faire peur aux oiseaux en les surprenant, ni un problème de bruit violent qui affollerait ces oiseaux. Les oiseaux n'ont pas peur d'un phénomène habituel installé dans le quotidien: ils ont l'habitude. Le problème n'est plus là mais dans l'occupation temporelle d'un brouillage systématique des communications audio des oiseaux trop systématiquement trop de temps
 les dizaines de survols d'hélicoptères de tourisme qui se font à la suite ont ici installé une "nuisance urbaine" qui réduit tout simplement la portée des chants à quelques mètres durant une très grande partie de la journée qui plus est est précisément la période qui concentre l'activité de chant (le beau temps), et on est plus très loin de la centaine de survols en cumul (compter jusqu'à 75 survols en une matinée est fréquent)..
On répond pour minimiser l'impact de cette pollution sonore que les oiseaux savent très bien s'adapter, mais il ya des limites à la puissance de leur chant. Dites à un chanteur que pour se faire entendre sans ampli dans une rue bruyante il n'a qu'à chanter plus fort, c'est ce que vous demandez à des oiseaux qui ont la voix faible: l'impossible, sans compter que les oiseaux, vigilants en permanence sont stressés par les vibrations même si ces dernières ne brouillent pas forcément leur chant (un hélicoptère de type B4 même très lointain arrête leur chant. De ce fait ils sont désarmés quand d'autres oiseaux introduits (exotiques) et devenu prédateurs, sont mieux adaptés se trouvent avantagés et s'installent à leur place, et c'est ce qui semble se passer avec le Merle Maurice (qui mange les oeufs des oiseaux endémiques si les chakouat ne les chassent pas).

Il serait temps d'étudier la corrélation entre ses intrusions d'envahisseur en millieu naturel et la présence de nuisance sonore "urbaine", ainsi que la corrélation entre l'abondance d'oiseaux endémique et la résistance de la forêt aux invasions végétales, ou plutôt, de sa capacité de régénération en cas de restauration....

Un bruit de moteur mêma pas si fort que ça en absolu réduit considérablement, par dessus le silence ambiant la portée des chants d'oiseaux, et les oiseaux endémiques, les zostérops, ne chantent pas fort et communiquent de loin, ils ne sont pas adapté pour le bruit (ce ne sont pas des moineaux, ni des pigeons). Par conséquence, choisir l'ULM pour remplacer l'hélicoptère  est globalement pire, car il faut plus de temps (12 fois plus) pour satisfaire une demande touristique équivalente.
Tout devrait être fait pour réduire en priorité cette durée d'occupation, et pour satisfaire une demande touristique, s'orienter vers des engins qui transportent plus de personnes possible à la fois pour respecter un quotas de nombre de survols compatible avec l'ambiance des lieux.
 
Si tout ce traffic aérien était servi par des avions de ligne, ça ne serait pas un problème, car ça ne ferait qu'un seul survol par jour au lieu de 60.
L'impact est à ce point considérable du fait de la multiplication d'une part, car peu de sièges passagers par aéeonef, et d'autre part avec les hélicoptères et ULM touristique à cause des trajectoires "panoramiques" qui distribuent les nuisances sonores sur le plus de superficie possible quand on veut en voir le plus possible (comme avec les antennes relais qu'on met en hauteur pour "arroser" le plus de sites possible)

Quand il fait beau l'après midi c'est encore plus dramatique quand perdure la nuisance sonore, car de nouveaux survols, même isolés qui se rajoutent l'après midi empêchent à répétition ces oiseaux de chanter par beau temps: du coup, le dernier moment qui reste est consommé. Il ne reste plus que quand il fait gris avant que la pluie tombe.

Cela a un impact certain sur leur comportement et la résistance de la forêt aux envahisseurs (par exemple le merle-maurice en profite car il est mieux adapté au bruit et a du coup la forêt libre d'accès sans que les autres oiseaux le chasse, toute la matinée, alors que  la santé des plante dépend de l'activité des oiseaux locaux)

Entretenir cette forêt est une motivation importante pour moi de rester, et c'est une des rares choses constructives, et positive que j'ai fait dans ma vie et m'y accroche avec passion. Partir et quitter une construction de vie est très difficile dans mon cas du fait d'un trouble autistique, sinon, la nuisance des hélicoptères, rien que ça, est un motif plus que valable pour quitter un lieu où on ne peut plus avoir la paix dans la nature par beau temps quand la santé dépend du contact avec la nature.. j'espère que vous considérerez que cette alerte n'est pas qu'un problème personel, de vous demander pourquoi c'est Cilaos "la station de montagne et de bien être" qui est la commune qui perd le plus d'habitants à la Réunion (taux de -3.9/1000/an), et ce que nous avons à gagner à respecter ce lieu de vie, de tourisme, de séjour, de cure, de spiritualité en notant qu'il est accessible par réseau routier....

materiel-d-analyse-temps-frequence.JPG