index 
Pour me contacter:
jean.thevenet.3846@free.fr
précisez "mouarf" dans le sujet ou dans le texte.

menu de gauche ici

Vous n'imaginez pas le cadeau que vous me ferriez si vous me serriez dans vos bras!!!
J'ai besoin d'un serrage fort associé si possible à un portage, ça descend mon niveau de stress "autistique".
Actuellement 2 personnes peuvent me le faire avec cette force de serrage adéquate: mon neveu et un autre ami qui est assez grand et fort pour pouvoir me porter, me donnant ainsi la sensation que je recherche, mais je ne les vois que quelques jours par an: c'est pas assez, ça me manque donc et je ressens un besoin de me "gâver" de cette sensation un peu plus que quelques fois par an pour me sentir mieux.

Je ne suis pas seul dans la vie, c'est pas un manque affectif, mais la personne qui m'accompagne n'a pas la force physique de me serrer fort et me porter pour travailler cela: cette sensation physique de fort serrage me manque.

 Qu'on soit bien d'accord tout de suite, c'est pas une proposition sexuelle de site de rencontre (et c'est pour ça que je ne tente plus cette demande dans de tels sites) mais une demande d'aide à vous qui lisez ces pages dans une amitié concrétisée par cette possibilité de prise dans les bras (et c'est aussi un don car ce n'est pas à sens unique).

Je trouve non adéquat de demander face à la personne: dans ce cas, je demande, et par ennui de me refuser, elle partage sans réel consentement. Il faut le savoir avant de me voir et avoir du recul, c'est pour cela que je le fais par écrit.

 Vous le lisez donc ici et avez donc cette information sur moi, et ce potentiel échange que je souhaite, le saurez quand on se reverra: vous avez ici bien compris que j'en crève d'envie. Si vous m'invitez dans les bras sans que j'ai à le demander ça sera votre choix et votre initiative et ça sera bien mieux venant de vous alors.

Pour ce qui est d'éprouver la sensation physique de serrage et de portage j'ai le projet d'un recours au kiné mais ça ne semble pas si évident que des kinés acceptent. Cependant, sur le plan affectif c'est mieux que ce soit un ami, ou plusieurs amis, qui me le fassent, non pas à la place , mais en plus du kiné, car il ya une part quand même de recherche de fraternité dans mon besoin, que la distance kiné-patient ne permet pas de vivre.

je crois aussi qu'il est plus aisé de faire ce partage avec des gens qui ne sont pas seuls dans la vie: paradoxalement ce n'est pas ceux qui ont le plus besoin et avec qui ça serait le plus mutuel, mais ceux qui sont déjà en couple, qui ont une compagne ou un compagnon de vie ne sont pas dans problèmes d'attente trop grande, de trop grand enjeu, donc de trop grand risque de dépendance ou encore de frustration sexuelle ou de dérapage sexuel, ça restera ainsi plus facilement sur le plan de l'amitié ou de l'aide mutuelle.

je remercie Quentin qui m'a tant aidé pour le plus dur: le premier contact et une tentative de thérapie, bien qu'il n'était pas finalement Jésus en personne et que son aide était perfectible dans l'engagement et le suivi, au moins il a fait ce qu'il pouvait et ça été salutaire: j'ai chialé ma vie dans ses bras et décompensé de graves troubles, maintenant je ne pleure plus mais j'ai juste encore besoin, comme un enfant, pour me rassurer encore et vivre un contact humain, vous rencontrer, réellement...