index 
Pour me contacter:
jean.thevenet.3846@free.fr
précisez "mouarf" dans le sujet.


Description  des expériences sensorielles en attente.

- Être maintenu serré, et entouré fermement, être soulevé ou porté dans des conditions particulières que je peux expliquer de visu au cas où, qui ressemble à un acte de kiné et qui est souvent utilisé brièvement comme moyen de se remettre le dos en place dans le domaine sportif.

- Tenter un serrage plus prolongé de tout le corps, en combinant des prises corporelles et l'étreinte de dispositifs tels des tissus élastiques enroulés plusieurs fois (attention: secs, pas comme dans le packing), ou avec un système utilisant des tuyaux rempli d'air ou liquide sous pression, de sorte que mon corps se trouve comprimé de façon prolongée. J'aimerais avoir l'aide d'un centre pour autistes adultes ou de personnes intéressées pour mettre en place tout cela et pouvoir associer se serrage à de la prise dans les bras prodigué par une personne vivante et humaine (un ami, qui m'accompagne, ou une personne du centre qui m'a prouvé sa capacité à me prendre humainement dans ses bras, et qui essaie avec moi ces dispositif pour me comprendre et le faire bien, pas un térapeuthe avec qui l'échange n'est pas bilatéral).

packing revu et corrigé

- il est souhaitable de multiplier les personnes avec qui pouvoir est possible cette expérience, d'une part pour éviter de dépendre d'une personne, d'autre part pour varier les expériences et connaître l'humain dans une généralité.

- Le packing n'a pas été expérimenté tel qu'il est décrit, mais comme c'est présenté, ça me semble peu adapté, et même inversé, même avec le consentement. Voir plus en détail.

Si vous avez une recherche similaire, on sait jamais, et que vous m'avez lu, je vous propose d'essayer mutuellement... si le voyage n'est pas trop long!


UNE EXPÉRIENCE RARE ET DIFFICILE À REPRODUIRE: se sentir bien, pris dans les bras...

Je le communique par ce que je sais, maintenant, que c'est toute une population (et pas que les aspergers) qui a un manque similaire et recherche une recconnaissance profonde désespérément dans des relations sexuelles biaisée ou le rôle de "terminator" pour jouer un rôle du  monde guerrier des adultes. Hors, une partie importante de l'égo, c'est un corps d'enfant affilié à tout un pan de la personalité qui n'a grandi de l'expérience du partage sensoriel, et attend encore, mais avec un corps d'adulte, qui est plus ou moins associé par une autre partie de la personalité à une identité sexuelle, ce qui cause une ambiguïté résolun généralement en déniant purement et simplement ce qui est imature, d'où un refus relativement généralisé des partage sur le mode imature..

Ca serait dommage de passer à coté faute d'avoir eu la caution qu'apporte le fait de ne pas être le seul à le sentir. Ce besoin étant en fait généralisé, il existe pour "le soigner" des thérapie, des pratiques, qui mal comprises et où le contact physique est transcrit symboliquement, ont provoqué des drames: la psychanalyse et le packing en particulier appliqués à des autistes.

Chez les autistes asperger l'adaptation sociale n'est pas naturelle et n'est qu'un jeu auquel le coeur n'y est pas: c'est de la sur-adaptation qui pousse à la dépression endogène et à l'épuisement, les autistes adultes sont "cassés" et si rares que j'estime les chances de partages avec l'un d'eux à 0.2 chances par million et par an.

J'attribue la difficulté de se contenter des autres moyens de "ressourcement" à l'incapacité de sentir des choses à travers des mots ou des rites sociétaux: en dehors de la fusion avec la nature et le contact avec des animaux, peu de recours du coté de toutes les thérapies de groupes, les stages de développement personel, la danse, le sport, les clubs en tout genre: je ne suis pas parvenu à y sentir l'acceuil humain même admiré et aimé et j'en ai eu besoin.