index 
Pour me contacter:
jean.thevenet.3846@free.fr
précisez "mouarf" dans le sujet.


Mon autisme est médicalement reconnu et le besoin que j'exprime  est avant tout une pratique physique... Il ne s'agit pas de sensualité ou de caresses, mais d'être porté et maintenu entouré fermement par autrui. Ce qui importe est la compression de mon corps et l'étirement des vertebres en me portant (d'une certaine manière).

Si je peux faire l'expérience avec régularité de ces étreintes fortes, mon "autisme" est moins apparent car cela me soulage d'un stress de fond, même peut être plus encore si c'est de la part de quelqu'un que je ne connais pas encore, mais cela doit suivre un certain "protocole (détails)": la vie sociale ordinaire ne permet pas ce type de partage spontanément: il faut "l'installer" avec une ou plusieurs personnes consentantes, et faire en sorte que ça se fasse souvent, si possible en se relayant entre personnes..

Un psychologue du CRA de St-Leu qui me suit actuellement m'a même conseillé d'en faire la demande sur l'idée que des gens auraient un besoin similaire ou complémentaire, mais c'est délicat à demander à des personnes inconnus qui peuvent être en mal de sexe et confondre cela avec une annonce d'homo...

J'espère que ceux qui me connaissent et me retrouvent via mon site me comprendrons et m'aiderons, avec un recul permis par le temps qui passe entre la lecture de ces lignes et d'éventuelles retrouvailles.