Index site
Index photos


Ce que j'ai à vous dire sur les smartphones.

Désactivez toutes les fonctions de synchronisation automatique, où n'acceptez que le minimum avec prudence.
Refusez les mises à jour automatiques
Refusez les assistances proposées dans le tris des photos par thème (le classement des photos ne devrait pas être automatique)
je surveille que le smartphone n'envoi pas de données inutiles en écoutant le bruit de wi-fi dans un appareil pour électrosensibles.

car si la synchronisation automatique d'un service donnée est activée, ça
- consomme les batterie
- monopolise la connexion internet
- provoque une émission exagérée d'ondes
- transmet des données pouvant être destinées à profiler les serveurs de publicité qui sont en retour une nuisance.

PAS DE MISE À JOUR AUTOMATIQUE!!! des logiciels qui conviennent en version actuelle peuvent en effet être changés en moins bien, par une version "avec annonces" par exemple ou avoir une ergonomie trop souvent modifiée ou une version de système pas aboutie qui marche moins bien sur une fonctionalité précise mais importante (ergonomie)...

-Refus des notifications: l'apparition de celles ci provoque des interruptions, déconcentre.  Si j'utilisais face book, la messagerie ou autre, je préfère aller consulter quand j'y pense et suis disponible pour cela, les messages qui sont arrivés.
Mon smartphone qui me sert de smartphone n'a d'ailleurs pas de carte sim: je préfère séparer la téléphonie et les sms pour ne pas être dérangé dans la manipulation parfois délicate de cet "appareil photo" par des messages qui apparaissent sur l'écran, tout en restant joignable. Cela me permet aussi de ne pas me soucier d'arriver au bout de la batterie en faisant du travail intensif de films, photos ou autre. Si j'entend dans la forêt de Cilaos une rouserolle effarvate c'est qu'on tente de me joindre.


Connecter le smartphone au wifi ou le mettre en 4G ne doit être fait qu'après avoir bien vérifié que rien ne se synchronise automatiquement, avec de préférence le petit boitier détecteur d'ondes à coté: c'est le prix des avantages d'internet avec ce petit engin.


À première vue que des avantages...

Le smartphone m'a séduit en offrant les possibilités suivantes.

- Appareil photo correct mais très compact et pratique, l'informatique embarqué offrant une compensation d'une optique miniaturisé, camescope et enregistreur disponible dans la poche, correct même, pour certains rendus de qualité même supérieure à des appareils photo classique (petites photos facilement réussies et lisibles sans trop de soin à les tirer).
Cela dit ça ne remplace pas un véritable appareil photo pour traduire un paysage fouillé.

- le fait que les photos de paysage puissent être géolocalisées facilement, évitant ce que je faisais voici 20 ans en: les géolocaliser manuellement avec des cartes ou avec les données d'un GPS de bateau. Cela est une aide avec l'appareil photo classique, une photo géolocalisée de smartphone placée dans le dossier calle le logiciel géomarqueur (okapy) sur le lieu.
2017-10-09_15-06-40-.jpg
photo provenant d'un galaxy s8, le meilleur en rendu de couleur (en netteté le meilleur est le Nexus 5 avec capteur de 8 mégapixels)
chat-coussin_dessin-serre.jpg
en condition intérieure (faible lumière) c'est correct pour des doccuments: l'optique miniature a une faible profondeur de champs et c'est un avantage pour que toutes les parties d'un doccument pas plat (livre ouvert) soient nettes.

- des fonctions rudement intéressantes (graces aux applis embarquées):

- baromètre et altimètre aussi précis finalement que mon modèle de guide de montagne.

- Analyseur de spectre audio avec mesure très précise de la fréquence: c'est surtout intéressant d'avoir ça en temps réel et à la main (les analyses temps fréquence sont habituellement l'analyse ultérieures d'enregistrement sonores d'un matériel plus gros).

L'analyseur de spectre peut aussi servir d'illustration graphique pour montrer les bruits de moteur, les signatures acoustiques d'insectes, d'oiseaux, et faire des mesures précises: un garagiste serait bien content d'avoir ça pour les réglages de dérive de ralenti, pour accorder des instruments... etc.
20171010_111037-lampe-casse-les-oreilles.jpg
Une lampe qui donne une sensation d'accouphène: du 5062 Hz  (avec pleurage, cette fréquence varie un peu aléatoirement de quelques Hz)

20171010-110206-lampe-osram-LED-STAR-CLASSIC-A-60-E27-made-in-germany.jpg

Le smartphone remplace aussi un GPS
-/2017-04-28-mesure-surface-de-travail.jpg
pour mesurer le chantier par exemple...

Le GPS soulage le travail manuel de géolocalisation de prises de notes, d'observation, et associé à l'appareil photo classique (un NIKON COOLPIX A), permet pour continuer mes photos "panoramio", sauf que panoramio ayant fermé, c'est en interne avec le logiciel okapy que je les visualises en montrant leur position. Pour me macher le travail je place dans les dossiers des photo à géomarquer une photo de chaque lieu faite au smartphone pour caller le logiciel sur le lieu.

- la possibilité de faire des photos à 360° à "main levé"  est un magnifique moyen de montrer paysages et plantes, d'ailleurs je fait un état des lieux en prenant dizaine de mètre par dizaines de mètre des clichés (en télécommandant un ricoh thêta) de la forêt à restaurer (envahie par des plantes exotiques, avant/pendant/après restauration).

- Enfin ça permet tout de même de téléphonner et de composer des sms, dépanne en cas d'indisponibilté de l'ordinateur ou d'internet (il est même possible de mettre à jour un serveur de photo sur le champs ou même depuis la forêt), et avoir une caméscope de poche à disposition avec un écran de lecteure, permet aussi de faire et montrer des films d'oiseaux en train de faire l'amour à des touristes qui n'ont pas pu les voir de près...
Le smartphone est très utile pour montrer des photos et croiser des informations: par exemple un mafatais qui me parle du yanama marron aurait bien eu du mal à me décrire cette plante, mais a pu confirmer que cette plante était l'herbe chiffon en la reconnaissant sur l'écran... comme cela on sait de quoi on parle.


Screenshot_20171012-084722-.jpg
Variation de la pression dans un avion de ligne... cela vaut quelques interrogations (de quoi ils tiennent compte pour tarder à dépressuriser l'avion)


L'aspect inquiétant...
La collecte de données: en fait c'est fait pour, c'est même conçue pour dans l'ensemble provoquer des comportements compulsifs et addictifs augmentant le temps de vue de publicités ciblées. Récolter la position, les émotions (recconnaissance faciale et poul pour ceux qui ont des haut de gamme + objets connectés), en association avec des médias lu, vu ou écouté, informe de l'impacte de leur publicité.
Une véritable banque de données biométriques se constitue, donnant possibilité aux boites de marketing et aux société de manipuler le psychisme des gens, constituant une menace potentielle si cette arme de manipulation mentale était ultérieurement récupérée par un régime totalitaire. Le danger n'est pas individuel, mais collectif: ce n'est pas la vie privée d'une personne qui est visée, noyé dans la masse (sauf si cette personne est un militant anti-système ou terroriste), mais le cadre de vie de toute personne vivant dans une société dont une partie de la population serait de plus en plus manipulée pour exacerber des comportements de consommation.
Si on ne suit pas le mouvement c'est difficile à vivre comme pour un piéton dans une société qui a choisi de tout miser sur l'utilisation d'une voiture au point d'organiser le paysage... Avoir une voiture? "comme tout le monde?", il faut pouvoir assumer.

L'intelligence artificielle sert à peaufiner le "pistage" des habitudes, le normage des comportements humains, le remplacement de nombreuses consciences humaines employées à un travail ou faisant encore des choix par des algorithmes non conscients...

Récolter une partie des données à usage privé fait partie de la carotte de séduction, mais globalement c'est une perte de contrôle de la conscience sur le monde: la conscience est remplacée par des algorithme, ce qui est fondamentalement entropique.

2017-10-07_10-00-39.jpg

La récolte de données d'habitudes est aussi le but des Linky.
2017-10-07_10-02-05-le-monde_rec.jpg


 Je constate déjà la tournure que prend les "objets connectés", c'est tout juste si on nous les impose pas, surtout ceux qui récoltent des données biométriques: ce qui remplace la montre cardio ou le compteur du vélo qui ne travaille plus "en interne" mais confient ses données à des "clouds".

J'en avait eu un aperçu avec les plans d'entraînements et les suggestions de challenges quand garmin a fait des GPS de sport.  On demandait juste à la montre cardio de savoir où l'on en est quand on n'a pas encore des repères, et si on suit leur logique, on se met en compétition dans la comparaison et la compétition.

Remarque: c'est un peu pareil avec les système de "points" qu'accorde google streetview pour les photos, en affichant sur le profil du photographe le nombre de photos faites et un niveau, alors qu'avec Panoramio ce challenge à la quantité était absent et rien ne distinguais un profil d'un autre: on regardait les photos, on n'associait pas au photographe une "performance quantitative": certains sont tenté de faire des photos vides, des avis ou des questions réponses peu pertinente juste pour avoir un gros score, ce qui baisse la qualité. Panoramio qui était un service de partage public de photo ne donnait pas de point: le travail du photographe s'estimait seulement en visitant son compte.

J'ai rencontré (en vrai) un homme qui a mis au point des écrans qui savent ce que les yeux regardent: cet homme a acquis la conviction que l'intelligence artificielle n'étant pas consciente, elle est morte, entropique, car ne dépend que du passé (c'est un ensemble d'algorythme), alors que l'intelligence humaine, vivante, a ceci de plus qu'elle dépend aussi du futur (préexistant, ou intentionné), si on a du coeur et de la conscience: si on confie les décisions (comme déjà c'est le cas pour la bourse) aux algorythmes qui dépendent du passé, on suit la voie de l'entropie de la même façon que si l'on s'identifie à un mental névrosé (un névrosé est une machine qui suit des algorythme de défense biologiques devenus sans conscience car conditionnés): Si on est seulement intelligent mais pas vivant, tout se détraque: c'est la maladie et la crise écologique collective: c'est techniquement bien ce qui se passe et qui envahi le cyber espace: une névrose obsessionelle de la performance déportée d'un mental biologique à un mental numérique, avec encore moins de conscience.

c'est un peu paranoyaque, mais alerte tout de même.
https://les1000grues.wordpress.com/2017/08/07/du-danger-de-la-pensee-transhumaniste-et-solutionniste/


bouquin intéressant.

on en parle sur divers sites.
http://www.culture-chronique.com/chronique.htm?chroniqueid=1826
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/dans-la-google-du-loup-le-totalitarisme-version-2-0_1887822.html
https://www.usinenouvelle.com/editorial/de-gentils-petits-chaperons-rouges-dans-la-google-du-loup.N497149