index.html


références faux rhum
http://forum-cyclisme.forumpro.fr/equipements-textiles-et-materiels-de-velos-f8/choix-de-braquets-pour-epreuves-en-montagne-t1534-40.htm#37203

voir (dans une nouvelle fenètre) velo_plateaux-pignons-graphiques.html
et si vous ne comprenez pas tout lisez ici l'argumentaire.

N'acceptant pas d'exploiter longtemps des mauvaises lignes de chaînes,
examinons quels choix  se valent si on veut être performant entre 12 et 45km/h SANS TROU

Il reste peu de possibilités en fait: soit un triple plateau de 30-40-50 avec 12-24 et un double plateau 34 50 avec 12-29, ou 12 28 ou 11-27 ou 11 26 (en 10 pignons)
En effet, seuls ces choix de dentures (en 10 pignons) respectent la condition de donner les petits braquets nécéssaire pour passer les pentes avec une cadence si possible supérieure à 80, avec bien sur un petit 34 dents, mais, assurent également la jonction entre le plus grand braquet possible sur le petit plateau sans trop croiser et le plus petits braquets possibles sur le grand plateau, de sorte que on ne passe pas en force ou en sur cadence des pentes moyenne (et souvent plus fréquentes que des pentes très raides) pour éviter de croiser la chaine. Cela impose un étagement d'au moins 2 dents par pignon à partir du milieu de la roue libre.
ATTENTION! Le problème subsiste  avec la nouvelle gamme en 11 dents: il manque en effet le 11 29 ou le 12 29 qui serait les évolutions du 10 vers le 11 du 11-27 , 12-29 et du 13 29 qui sont compatibles avec le 34 50.
Ne sont pas compatible les cassettes 13 26, 12 25 11-23... (il faut mettre un 42 dents pour faire la jonction, ce qui sacrifie la polyvalence en montagne)
et aussi   11-23, 11-25, 12-25 et 12-27 en 11 dents font le même problème, en milieu de roue libre pas assez d'étagement)
Il est pourtant possible, maintenant que les pignons sont au nombre de 10 (et de 11) de couvrir avec un compact la gamme de vitesse qu'autorisait seulement les triples plateaux, mais à condition que la roue libre soit assez étagée au milieu pour autoriser un plateau assez petit!

il est essentielle de pouvoir trouver UN BON BRAQUET permettant de tourner ENTRE 80 ET 90 de CADENCE pour du travail au seuil tel qu'un contre la montre ou bien son équivalent, une grimpée de col, mais aussi  pour la performance  en se limitant à la puissance d'entraînement (respectant souvent une plage de fréquence cardiaque plus basse)

IL FAUT DES PETITS RAPPORTS car une grimpée de col et un contre la montre sur piste, c'est la même chose! faire la puissance moyenne maximale exige de pédaler entre 80 et 90 de cadence et même 100 pour faire des exploits, il est vrai qu'en col, la performance étant lié au rapport puissance/poids et non pas au rappord puissance/résistance de l'air, on peut se permettre des irrégularité, mais l'expérience montre que un effort irrégulier est souvent contre performant.

si on prend l'alpe d'Huez par exemple où on avait vu Lance amstrong mouliner. Sachant qu'il pédalait à cadence 100, il avait probablement un choix de plateau pignon que rechignent à mettre les amateurs: un 34 26 par exemple...
à 1760m/h ça fait du 22 km/h sur le 8% et du 15.3 km/h sur le 11%, et il pédalait à cadence 100-110, et on l'a vu, il a géré ça comme un contre la montre sans attaque, en régularité, en tournant comme un pistard, avec des rapports qui correspondent à monter à 1400m/h à 80 de cadence:

QUESTION: quel est votre cadence avec votre choix de plateau pignon alors que vous êtes à la limite du dur, sur la plus forte des pentes où vous allez habituellement? Si c'est moins de 80 sur le plus petits de vos développement, vous avez tout faux, et si vous voulez ne pas être limité en entraînement comptez encore 20% plus petit!
C'est seulement si la pente prend moins de 3' à être grimpée que l'on peut tolérer de passer en force ou bien en survitesse par rapport aux capacités aérobie, on peut prendre ça comme un entraînement spécifique, et encore, cela ne doit pas arriver systématiquement et surtout trop souvent si cette pente, ou plusieurs pentes courtes mais raides se trouvent sur un parcours quotidien: vous devez avoir LE CHOIX DE RESTER EN ENDURANCE et en optimum musculaire, donc respecter ET LA FRÉQUENCE CARDIAQUE ET LA CADENCE.


Voici quelques règles pour composer votre dentures.
pour ne pas trop croiser vous devez vous limiter à l'usage du pignon 1 à 7 avec le grand plateau et aller du 4 au 10 avec le petit.
il faut donc, pour ne pas avoir de trous, que vous trouvez toujours, quand vous êtes à cadence 80, un rapport plus court vous permettant de ne pas devoir monter à plus de 90 pour enchainer.
cela autorise environ 12% d'écart, et ce qui va déterminer la structure de la roue libre entre le 4eim et 7eim pignon est la condition Grand plateau sur 7eim pignon ne doit pas être plus long que Petit plateau 4eim pignon augmenté du rapport 90/80.
 
Ce qui suit est assez vite trouvé.
- On a une "pente" d'une dent par pignon sur les premiers pignons, une pente de 2 dents par pignons, puis parfois de 3 dents par pignons, tel que la différence n'excède pas 12 à 15% ou rapport de 90/80
- il faut que on passe du grand plateau sur 7  au petit sur 4 avec moins de 15% de différence.
Il reste donc, avec le 34 50 le choix de grimper de 2 dents en 2 dents à partir du pignon 6 avec un départ à 11 dents et à partir de 5 avec un départ à 12 ou à 13.

on a donc les choix permettant de ne pas croiser à l'excès sur les pentes moyennes.
12345678910
11121314151618202223
11121314151618202326
12131415171921232528
13141516171921232629

Mais maintenant, si il se trouve une pente forte?
il ne reste plus que le 11-26 ou le 12 28, le 13 29 étant exclu par ce que trop court sur le plat.
Or, et cela a fait l'objet de démarche chez campnolo (voir en haut de page les liens vers le forum), ces choix NE SONT PAS DISPONIBLES à moins de recomposer des cassettes après avoir démonté 3 ou 4 cassettes contenant les pignons désirés.
Campagnolo "Le comp existe toujours au catalogue, pour répondre à la demande du triple (pas compatible avec le 11 vitesses).
Avec l'arrivée du 11 vitesses couplé au compact, les possibilités de développements augmentent cette année. Nous avons pour l'instant 11-23, 11-25, 12-25 et 12-27 au catalogue, et il est possible que les possibilités croissent dans le futur. Toutefois, cela fait un bon nombre de développement permettant des entraînements spécifiques/scientifiques assez poussés!"


Voyez la logique: avant même de proposer une gamme suffisante, il nous proposent encore plus de pignons.
et avec du 11 dent?
considérez le pignon de plus comme un bonus du coté du petit pignon: ça transformera le 13 29 idéal auquel il manque un 12 en un  12 29 qui ne semble pas dans la liste. Il faut croire que le problème d'étagement de roue libre perdure: on reste avec des étagements faibles en milieu de roue libre.

un exemple de possibilités offertes par le 11 26 10 pignons , une combinaison rêvée pour une étape mitigée plaine montagne. (plus loins plus de graphiques)
(en 11 dents, le 11-26 devient... un 11-29 avec le pignon bonus au bout)
vitesse-11-26_34-50.gif
axe vertical: vitesse en km/h pour les deux cadences 80 et 90 tours par minute et nombre de dent pignon: cela vous donne l'optimum de vitesse correspondant au choix plateau-pignon, vérifiez que voues n'avez pas à "bondir" d'une plage de vitesse à une autre, que vous ne devez pas sortir de la plage 80 à 90 de cadence en passant du grand au petit plateau.

axe horizontal: numéro denture partant du petit pignon


voir velo_plateaux-pignons-graphiques.html

Vu qu'ici est recherché la possibilité de travailler au seuil (ou à un pourcentage du seuil si entraînement à puissance constante pour la capacité aérobie), on doit donc pouvoir passer partout et ne jamais être dans le dur, vous allez voir que les gros pignons, boudé par les cyclosportifs sont nécessaires: accepter cela, voir même accepter de se ballader avec le symbole du "pépère", hô horreur UN TRIPLE est ENTIÈREMENT JUSTIFIÉ même en en compétition, car on devra adapter le vélo pour POUVOIR franchir les cols sans avoir à descendre en dessous de cadence 80, ce qui donne dans le cas du franchissement de l'Alpe d'huez qui monte entre 8 et 11.5%, pour les très bon amateurs maintenant du 1400m/h de moyenne ascensionelle, dans le
 8% dans le 17km/h (donc 34/21 et sur la rampe à 11.5 du 12.2 km/h, donc34/28 pour la rampe à 11.5%!
Dans le cas du mont du chat, on a 10 à 11% constant sur 12km.
 Voyez que pour être performant en montagne il faut bel et bien avoir des pignons approchant les 30 dents, tout en ayant des pignons approchant le 11 dent si jamais il y a de la plaine. (et il y a encore des gens qui conseillent un 39 53 avec 12-24 pour l'Alpe d'Huez!!!). On le verra dans la suite de cette page, le plus polyvalent est 34-50 / 11-26 ou 12-28 et 13-29 en individuel et en montagne seulement.
Certains cols tels le mont du chat et le Grand colombier présentent des passages à 14% voir 19% et dans le cas du grand Colombier, on gérera ces cols encore en relative sous cadence et en danseuse et on verra peut être des chronos tomber le jour où des bon amateurs y moulineront à cadence 90... sur un 30 28 par exemple avec, Hô Hôrreur... UN TRIPLE!!!.
Pour peu que l'on veuille faire de la grande distance avec beaucoup de col, on devrait chercher l'optimum à 80 de cadence pour avoir 75% de pulses par rapport au max, ce qui fait en général, pour l'athlète de haut niveau, en dessous de 1300m/h, voir 1100m/h pour le très long, des vitesses de l'ordre de 8 à 12km/h justifieraient un triple en montagne, et à défaut le choix du 13-29 associé au 34 50

Maintenant considérons le petit st-bernard, ou autre col constant à faible pente, qui exigent du 24 km/h environ. on doit, pour y être performant trouver un rapport permettant entre 80 et 90 de cadence, et il se trouve que le très populaire 34 50 associé au 12 25 ou au 13 26 présentent un "trou": pour être au bon appui bonne cadence, le cycliste devra choisir de pédaler sur le 8eim pignon et grand plateau ou le 3 eim pignon et petit plateau, ce qui est innaceptable sur le plan mécanique.

Maintenant à vous de constater! j'ai mis quelques exemples sous forme de tableau et de graphiques.
Vous voulez faire de la montagne et ne pas être handicapé en plaine?
il vous reste en résumé les choix:
- Pour la compétition avec risque de devoir suivre un peloton dans de la plaine ou du faux plat.
11-23 ou 12 24 avec un triple 30 40 50 ou bien
11-26 ou 12-28 avec un double 34 50
- pour l'entraînement ou la recherche de performance individuelle
12 24 avec un triple 30 40 50 ou bien
12 28 ou 13 29 avec un 34 50 et avec beaucoup de travail en vélocité, même seul pour peu qu'il y ait le vent dans le dos.

Pour faire votre choix, voici les vitesse possible pour chaque denture avec le 34 50 que vous adoptez de toute façon pour les pentes. (le 34 étant tout juste assez petit et le 50 au maximum grand pour aller avec les petites étoile), rappelez vous les règles: ne pas croiser, donc du 4 au 7 en commun pour les deux plateau, et on doit pouvoir passer du Grand-7 au petit 4 avec un écart au plus égale à 80/90 (cadence de pédalage),


dents
plateau
34 cadence 80
34 90 50 80 50 90
11 30,9 34,7 45,4 51,1
12 28,3 31,8 41,6 46,8
13 26,1 29,4 38,4 43,2
14 24,2 27,3 35,7 40,1
15 22,6 25,5 33,3 37,4
16 21,2 23,9 31,2 35,1
17 20 22,5 29,4 33
18 18,9 21,2 27,7 31,2
19 17,9 20,1 26,3 29,6
20 17 19,1 25 28,1
21 16,2 18,2 23,8 26,7
22 15,4 17,4 22,7 25,5
23 14,8 16,6 21,7 24,4
24 14,1 15,9 20,8 23,4
25 13,6 15,3 20 22,5
26 13,1 14,7 19,2 21,6
27 12,6 14,1 18,5 20,8
28 12,1 13,6 17,8 20,1
29 11,7 13,2 17,2 19,4

Quelques exemples de combinaison
double-34-50--12-29.ods
double-34-50--13-29.ods
triple-30-40-50--12-24.ods
double-34-50--11-26.ods

Sans avoir à ouvrir ces classeurs Open office voici quelques choix de pignons.
en gras sont les pignons communs aux triples plateaux, dont l'étagement fixe le choix de l'écart entre plateaux. pour aller avec un 34 50 il faut que les pignons en gras aient un écart de 2 dents.
cette condition est à respecter pour disposer d'un développement pas trop différence entre le plus petit possible sur le grand plateau et le plus grand possible sur le petit plateaux SANS QUE LA CHAINE SOIT CROISÉE donc on doit pas avoir de trou entre le grand sur 7eim pignon et le petit sur 4eim pignon, qui sont à la limite du trop croisé: pouvoir passer du grand 6 au petit 5 serait préférable.

12 24 12 28 sur un 9 dents 12 28 12 29 12 29 13 26
avec 40 50 ou 42 52
13 26
avec 38 50 ou 39 52
13 29
va avec 34 50 ou 36 50
1 12 12 12 12 12 13 13 13
2 13 13 13 13 13 14 14 14
3 14 14 14 14 14 15 15 15
4 15 16 15 15 16 16 16 16
5 16 18 17 17 18 17 17 17
6 17 20 19 19 20 18 18 19
7 18 22 21 21 22 19 20 21
8 20 25 23 23 24 21 22 23
9 22 28 25 26 26 23 24 26
10 24
28 29 29 26 26 29


voici le calcul des vitesses

12 29 34 80 12 29 34 90 12 29 50 80 12 29 50 90 12 29
1

41,6 46,8 12
2

38,4 43,2 13
3

35,7 40,1 14
4 22,6 25,5 33,3 37,4 15
5 20 22,5 29,4 33 17
6 17,9 20,1 26,3 29,6 19
7 16,2 18,2 23,8 26,7 21
8 14,8 16,6

23
9 13,1 14,7

26
10 11,7 13,2

29


13 29 34 80 13 29 34 90 13 29 50 80 13 29 50 90 13 29
1

38,4 43,2 13
2

35,7 40,1 14
3

33,3 37,4 15
4 21,2 23,9 31,2 35,1 16
5 20 22,5 29,4 33 17
6 17,9 20,1 26,3 29,6 19
7 16,2 18,2 23,8 26,7 21
8 14,8 16,6

23
9 13,1 14,7

26
10 11,7 13,2

29


12 24 30 80 12 2430 90 12 24 40 80 12 24 40 90 12 24 50 80 12 24 50 90
1



41,6 46,8
2



38,4 43,2
3

28,5 32,1 35,7 40,1
4

26,6 30 33,3 37,4
5 18,7 21,1 25 28,1 31,2 35,1
6 17,6 19,8 23,5 26,4 29,4 33
7 16,6 18,7 22,2 25

8 15 16,8 20 22,5

9 13,6 15,3



10 12,5 14





double_12-29_34-50_cadence-80-90


vitesse-13-29--34-50.gif
vitesse-12-28--34-50.gif
vitesse-11-27--34-50.gif
En raison du plus grand pourcentage de différence sur des petits pignons, on peut prendre le 11 26, en changeant de pente à partir du 6eim pignon (après passé le 6 pignons, 2 dents de plus en montant) sans faire de trous, le passage du grand au petit plateau se gère alors comme sur le 13 29
vitesse-11-26_34-50.gif
voyez que sur le on peut là passer du petit plateau 5eim pignon, ou 4eim (pas trop croisé) au grand plateau sur 7 pignon sans trou (en restant dans la fourchette de cadence, en passant de cadence 90 à cadence 80, ce qui permet d'enchainer.

Et avec un 13 26 que se passe t'il?. il y a un trou, à moins de passer le grand plateau 8eim pignon avant d'enchainer sur le petit plateau 4eim pignon. si cette configuration est demandée par une pente constante d'environ 5%, ça risque de durer longtemps, et la perte de performance liée au désalignement devient sensible.
vitesse13-26--34-50.gif
le même problème se pose aussi avec le 13-26 le 12 25 et le 11 -24 ou 11 - 21 par ce qu'il n'y a que une dent d'écart entre le 4eim et 7eim pignon.

Or un coureur cycliste désirant travailler comme il faut en entraînement aura besoin de mouliner dans les pentes à 10% ou 15% (donc il a besoin d'un 34 dents au petit, mais il aura aussi besoin de ni trop mouliner ni pas trop appuyer dans des pentes de 3 à 5% et il aura également besoin de maintenir sa charge en faux plat descendant, Hors,
13-26 12-25 11-24 ou 11-21 présentent un trou.
il a le choix entre 12-28 12 29 ou 11 27 à condition d'avoir au moins 2 dents d'écart entre les pignons à partir du 4eim ou du 5eim (en partant du plus petit)

(car faire 13 km/h sur du 14% représente la puissance records observée dans les grimpées effectuées à la vitesse ascensionnelle record de 1800m/h ou plus.
Si on veut monter longuement en endurance (dans la zone des 1200m/h, ça fait seulement 12km/h sur du 10%), on est déjà à 80 de cadence sur un 34 29.
mais à un tel niveau on mouline un peu trop facilement sur le plat: il faut un 12.
donc le choix de roue libre devrait être

11-27 pour les courses de côtes en groupe
12-28 pour la performance individuelle
13-29 pour l'entraînement

je sugère aux coureurs cyclistes qui voudrait un étagement moins en milieu de roue libre de se monter un triple. sinon, un compact 34 50 associé à de gros pignons est justifié.

ça "fait nul" d'avoir un triple, mais même Amstrong en aurait eu besoin pour monter le colombier en moulinant, en effet une roue libre 12 24 avec un 30 40 50 permet de monter à cadence 80 une pente de 15% vers 12km/h, mais pour la plupart des parcours a un étagement plus doux, qui passe bien avec le 40 et le 50 dent, sans avoir à croiser en cas d'intermédiaire.
 

Là tous les problèmes sont résolus: faible étagement de roue libre pour "chercher le seuil", et possibilité de "chercher le seuil" de 12 à 47km/h, sans trous, et avec la bonne ligne de chaine!.

triple-12-24__30-40-50_cadence-80-90.gif

En effet.
- un vélo doit passer PARTOUT en permettant un passage étagé qui permet, si on pédale un peu vite (90 95 de cadence) de trouver un rapport permettant de retrouver une cadence plus confortable, vers 80. il faut donc entre 7 et 15% de différence entre deux développement possibles, si il y a plus, cela fait un trou qui oblige à des alternatives non souhaitables.

1 - respecter la cadence et laisser chutter la fréquence cardiaque.
2 - respecter la fréquence cardiaque et passer en force (faire du lactique)
3 - respecter la cadence sur le rapport suivant et se mettre dans le rouge (faire du lactique).
C'est le cas avec le populaire 34 50 et les roues libres qui ne présentent qu'une dent de différence par pignon, entre le 4eim et le 7eim: le 12-25 et le 13-26 par exemple.

- la zone de performance est souvent 80 à 90 tours minutes pour l'optimum aérobie (vers 80) et l'optimum neuromusculaire (vers 90). En cas d'effort extrêmes, de type contre le montre on peut monter à 100. Les cadences 60 à 80 sont possible mais pour des faibles efforts (en dessous de la zone d'entraînement).
- il faut pouvoir conserver du rendement à 10 km/h, cela fait tout de même 1200 à 1400m/h de vitesse ascensionelle sur beaucoup de pente, qui si elles sont rares sur plusieurs kilomètres sont très fréquentes sur beaucoup de petites routes préservées de la circulation, dans les coteaux, les vignobles, les villages. On passe bien sur en force et en se mettant debout sur les pédales, mais on y laisse une fatigue musculaire importante, qui nuit aux entraînements où à l'endurance longue. En compétition, on passe plus vite et on est moins confronté à ce phénomène, mais la compétition, ce n'est pas un entraînement, c'est rare, et il faut penser au quotidien.
- Un étagement de 7 à 15% cela signifie un étagement de roue libre tel que on a une d'un pignon à son voisin 1 dent d'écart entre 11 et 15 dents aux pignons, 2 dents d'écart pour  15 et 20  aux pignons et 3 dents d'écart à partir de 20 pignons.
Mais un écart moindre est préférable. c'est possible avec le triple.

Avec le double, il faut aussi éviter de croiser.
Il faut en effet trouver une solution pour que l'étagement soit
- de 2 dents entre pignons du 4eim au 7eim si il y a une grande différence entre les plateaux (le 34-50 au 37 50)
- Si il y a une dent du 4eim au 7eim pignon, il faut au moins du 40-50 ou du 42-53, ce qui signifiera "se tuer" si par hasard on se prend une bosse.

on doit donc s'assurer pour s'entraîner correctement à avoir des dentures permettant cette marge: il faut passer les bosses à la bonne cadence (au moins 80) en étant à 20% de moins que l'on ferait en situation de compétition, donc à plus de 20 pulses du seuil (fréquence cardiaque en dessous de 160, voir 140 si on est peu entraîné).

Il est assez rare d'avoir un niveau de coureur cycliste.
La forme de coureur mets la zone d'entraînement entre 1200 et 1400m/h chez le professionnel et entre 1100 et 1300m/h chez les meilleurs amateurs.
sur des pentes à 10% cela ne fait même pas 13km/h, et ça donne cadence 80 avec un 34-26.
Pour le cycliste moyen qui fait 40km/jours sans cibler (par ce qu'il roule utilitaire) la zone d'entraînement est plutôt 800 à 1000m/h, ce qui explique que sur des pentes modérées à 5 ou 7% il est bon d'avoir déjà des pignons de 26 ou 29 avec un 34 dents.



************** BROUILLON *********************
double-34-50--12-29.ods
double-34-50--13-29.ods
triple-30-40-50--12-24.ods
double-34-50--11-26.ods




La zone de performance dans l'entraînement c'est cadence 80 au moins pour les jambes, et surtout de pouvoir rester dans une fourchette de 80-95, et même si possible 80-90, ce qui fait 12% d'écart entre les pignons, soit 2 dents à partir du 16 dents
le départ de la roue libre est donc

11-12-13-14-15-16
12-13-14-15-16
13-14-15-16

CHOIX DU GRAND PLATEAU
On doit ajuster les plateaux de sorte à avoir sur un des petits pignons un optimum.
sur le plat la puissance a fournir varie comme le cube de la vitesse.
l'avant dernier pignon doit donc être à 30% de moins que le dernier,
cette condition est réalisée si on opte en choix de plateau tel que sur le 13 dent à cadence 80 on soit en milieu de zone d'entraînement SUR DU PLAT en conditions neutres. On peut alors monter à cadence 90 et se trouver près seuil (11% plus rapide = 33% plus fort), et tirer de ce pignon la performance maximale en tournant dans les 90 tours minute (la cadence de pédalage du contre la montre).
en passant le dernier pignon, on tombe la cadence de pédalage de 11% et alors on peut travailler pres du seuil comme on le ferait en côte, et à l'optimum de rendement (80 tours par minute optimum cardio vasculaire, 90 de cadence optimum fatigue neuromsucualaire)

Choix du petit plateau et de l'étagement de la roue libre.
Il faut que on trouve toujours sans recourir à un croisement de chaine aberrant le moyen de passer de cadence 80 sur le grand plateau à une cadence de 90 sur le petit, en descendant d'un plateau (passage du grand au petit) et en descendant de 2 ou 3 pignons, si l'écart doit atteindre 4 pignons, alors on y arrive au prix d'un croisement de chaîne nuisible à la performance et au matériel. c'est le cas du 13-26 avec le 34-50 pourtant standart.
Cela explique que plus la roue libre est étagée, plus l'écart entre les plateaux peut être important et non l'inverse.

roues libres peu étagées: pas en dessous de 37 dents si on a un 50
le 11-21 le 11-23 le 12-24 et le 13-26
Roues libres étagées
le 11-27, le 12-28 et le 13-29 possible d'avoir cadence 80 à 90 sur toute la gamme avec un 34-50

Un dent par pignon
2 dents par pignons
3 dents par pignons
pignons communs aux deux plateaux.
d'avoir 2 dents d'écart entre les pignons dans la zone commune autorise plus d'écart entre les plateaux
1   2  3  4  5  6  7  8  9 10
11-12-13-14-15-16-17-18-19-21 plateau adapté 42-50
11-12-13-14-15-16-17-19-21-23 plateau adapté 42-50
11-12-13-14-15-16-18-20-22-24 plateau adapté 38 50
12-13-14-15-16-18-20-22-24-26
plateau adapté 36 50
12-13-14-16-18-20-22-24-26-28 plateau adapté 34 50
12-13-14-16-18-20-22-24-26-29 plateau adapté 34 50
12-13-14-15-17-19-21-23-26-29 plateau adapté 34 50
13-14-15-16-18-20-22-24-27-29 plateau adapté 34 50

Voyez les vitesses cadence 80 à 90 avec le 13-26 et le 13 28 avec le 34-50
le 13-26 ne permet pas de trouver un bon rapport pour être performant vers 25km/h, ce qui peut correspondre à monter un col tel le petit st-bernard avec une forme de coureur cycliste de 40 ans. Soit on se casse les pattes sur le grand plateau, soit on mouline trop sur le petit, soit on croise la chaine au point de perdre du rendement et de l'user très rapidement.






désignons
le plateau grand plateau  GP et le petit pp et les pignons de 1 à 10
on a la ligne de chaine parfaite sur GP 3-4-5 et pp 5-6-7
3-4-5-6-7 sont les 5 pignons les plus utilisés si possible en bonne ligne de chaine.
il faut donc être souvent sur le plat sur le 3 et souvent en côte sur le 7

GP 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
pp
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10

est exploitable, limite et carrément croisé
GP 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10
pp
1-2-3-4-5-6-7-8-9-10

GP 3-4-5 et pp 5-6-7 doivent se suivre: de sorte que de passer  de GP 6 a pp 4 fasse la même différence que de passer à GP 7 ainsi, il n'y aura pas de pentes qui imposeronts de rester longtemps ou en force, ou à mouliner, ou à croiser pour obtenir la bonne cadence.


NOTEZ BIEN (c'est là que c'est surprenant) que sur les pignons qui se partagent les 2 plateaux, une seule dent d'écart fait environ 7% par pignons et deux dents d'écart environ 12, l'écart entre plateau ne doit pas excéder 20% à 27% (3 à 4 pignons d'écart), sur les roues libres peu étagées de type 11-20 et 13-26 et 36 à 48% sur les roues libres tres étagées du type 11-27, 12-28 et 13-29
donc avec une 11-20 par exemple, on serait tenté de mettre un petit plateau pour passer les bosses, et dans ce cas c'est se priver du milieu, on aura des croisements sur les côtes pas assez raides!

- en 11-21 ou 11-23 la moins étagée possible, et qui en ces deux cas ne diffère pas pour les pignons du millieu il faut un 41-50 ou bien un 38-46! pour exploiter le milieu de la roue libre et serait déjà limite un 39-50 ou 38-48 ou 42 53

- en 12-28  on a à peu près 12% par denture, et non pas 2 fois 7%, car on a déjà des gros pignons de presque 20 dents au milieu
il faut être entre 3 fois 12 et 36% et 4 fois 12 = 48%
alors avec un 34-50 un 39 52 , un 40-55 on est bon, et idéal est d'avoir un
36-48
37-50
39-53

l'erreur est de prendre une roue libre tel que 13-26 ou 11-20 qui manque d'étagement justement dans la zone de partage des pignons sur deux plateaux TROP DIFFÉRENTS comme par exemple avec le 34-50! il se trouve que justement c'est souvent un choix "standard"!




On doit vérifier qu'on a pas de trou dans la gamme de vitesse disponible: en vitesse, le plus bas possible avec le grand plateau doit être moins de 2km/h avec le plus haut possible avec le petit


pas bon: 13-26 avec 34-50 et
limite 12-28 avec 34-50
Bon 11-27 et 12-28 avec 37-50
11-27 avec 34-50

Choix avec 12-28 et 34-50. peut t'on tout faire de 12km/h à 45 en restant entre cadence 80 et cadence 90 (c'est à dire au maximum de performance)
c'est à la limite de l'acceptable: si on veut passer de cadence 80 sur le grand plateau 7eim pignon à la limite du tolérable croisé, on tombe à cadence 90 sur le petit plateau et le 4eim pignon aussi limite croisé.
le défaut est bien visible. sur le petit plateau à cadence 90 (croisé) on est encore largement en dessous de la vitesse que l'on atteint à cadence 80 sur le grand plateau sur 7eim, pourtant  croisé

là on peut passer du petit plateau 4 au grand plateau 7 (pas trop croisé)

la solution 12-29  semble pas mal, elle permet de passer en endurance douce dans les pires cols (le mont du chat, fait en 58'30 (les meilleurs chronos en 47')  se grimpe à 160 pulses
sur le 26 , (la compétition à 175 pulses, sur le 23)mais si on veut le grimper à 140 pulses il faut le 29)
un passage un peu dur est du 4eim au 5eim , cadence 75 à 90 34-37.
12-29 autre solution,

là on peut passer du GP6 au PP4

13-28.


voir aussi
http://julmtb.com/forum/viewtopic.php?p=260247


Limites

vitesse en côte en montant, il faut pouvoir rester au dessus de 80 de cadence sur les pentes qui durent sur plus de 30m de dénivelé pour ne pas accumuler de la fatigue neuromusculaire. les régions où les côtes sont à plus de 5% sont rare. Mais il existe des régions ou abondent les côtes de plus de 10% et de plusieurs kilomètres! les coteaux du beaufortin, sur les adrêts entre Aime et Bourg-st-maurice, ou la région du lac du Bourget (grand colombier, mont du chat, Ontex, col de l'épine, vacheresse).
Un non entraîné sera souvent à pieds ou devra avoir un triple plateau. La question du double plateau ne se pose donc que pour les entraînés avec malgré tout des rapport aussi court que ce qui convient aux cyclistes non entraînés des autres régions, pour tenir du 1300 à 1600m/h tout en moulinant à la bonne cadence (au moins 80)
on peut certes passer des longues côtes debout, mais ça fini par fatiguer par l'appui (fatigue neuromusculaire), alors il faut prévoir en cas de longues sorties de ne pas se fatiguer en côte, ce qui n'est obtenu que par la possibilité de rester à 80 de cadence où que l'on soit

vitesses sur le plat en endurance
, il faut être entre 80 et 90 de cadence sur le plat pour des vitesses qui correspondent à l'entraînement.

Vitesse associée à la vitesse de dénivellation.
m/h   5%   7%  10%   12% 14%  18%
750  15.0 10.7 7.5  6.3  5.4  4.2 randonnée, non entraîné
900  18.0 12.9 9.0  7.5  6.4  5.0
1000 20.0 14.3 10.0 8.3  7.1  5.6 longue randonnée
1100 22.0 15.7 11.0 9.2  7.9  6.1  
1200 24.0 17.1 12.0 10.0 8.6  6.7
1300 26.0 18.6 13.0 10.8 9.3  7.2 endurance moyenne

1400 28.0 20.0 14.0 11.7 10.0 7.8
1500 30.0 21.4 15.0 12.5 10.7 8.3 seuil chez les amateurs
1600 32.0 22.9 16.0 13.3 11.4 8.9

1700 34.0 24.3 17.0 14.2 12.1 9.4 seuil chez les pros
1800 36.0 25.7 18.0 15.0 12.9 10.0 efforts violents de courte durée

 

Vitesse sur le plat: chez les meilleurs seuls: endurance vers 38 à 40 km/h
chez les meilleurs en peloton, 48 à 50,

Seul dans une région comme le Bugey (présence de routes en plaine, mais grand colombier et diverses pentes de plusieurs kilomètres vers 14%) il faut prévoir de pouvoir AU MOINS atteindre 70 de cadence voir 80 de cadence...
sur une plage de vitesse allant de 10 à 40 (seul)
et sur une plage de vitesse allant de 10 à 50 en compétition.




vitesses sur le petit et le plus grand.
V= 2.085 X Dents-plateau/Dents-pignons X cadence/60 X 3.6
à cadence
      70   80   90   100
34/29 10.3 11.7 13.2 14.7
34/26 11.5 13.1 14.7 16.4
34/25 11.9 13.6 15.3 17.0
34/24 12.4 14.2 16.0 17.7
34/23 12.9 14.8 16.6 18.5
34/22 13.5 15.5 17.4 19.3 
34/21 14.9 17.0 19.1 21.3
34/20
14.9 17.0 19.1 21.3
34/19 15.7 17.9 20.1 22.4
34/18 16.5 18.9 21.3 23.6
34/17 17.5 20.0 22.5 25.0
34/16 18.6 21.3 23.9 26.6
37/29 11.2 12.8 14.4 16.0
37/28 11.6 13.2 14.9 16.5
37/27 12.0 13.7 15.4 17.1
37/26 12.5 14.2 16.0 17.8
37/25 13.0 14.8 16.7 18.5
37/24 13.5 15.4 17.4 19.3
37/23 14.1 16.1 18.1 20.1

39/29 11.8 13.5 15.1 16.8
39/28 12.2 13.9 15.7 17.4
39/26 13.1 15.0 16.9 18.8
39/25 13.7 15.6 17.6 19.5
39/23 14.8 17.0 19.1 21.2

40/29 12.1 13.8 15.5 17.3
40/25 14.0 16.0 18.0 20.0
40/23 15.2 17.4 19.6 21.8

42/29 12.7 14.5 16.3 18.1
42/25 14.7 16.8 18.9 21.0
42/23 16.0 18.3 20.6 22.8
50/20 21.9 25.0 28.1 31.3
50/19 23.0 26.3 29.6 32.9
50/18 24.3 27.8 31.3 34.8
50/17 25.8 29.4 33.1 36.8
50/16 27.4 31.3 35.2 39.1
50/15 29.2 33.4 37.5 41.7
50/14 31.3 35.7 40.2 44.7
50/13 33.7 38.5 43.3 48.1

50/12 36.5 41.7 46.9 52.1

52/14 37.2 41.8 46.5 51.1
52/13 35.0 40.0 45.0 50.0
52/12 37.9 43.4 48.8 54.2

55/14 34.4 39.3 44.2 49.1
55/13 37.0 42.3 47.6 52.9
55/12 40.1 45.9 51.6 57.3

le bon choix 34-50 et 13-29 pour se taper plusieurs colombier de suite ou bien
37-50 et 13-29 pour le maximum de polyvalence (seul ou courses de côtes montée chronométrée)
en compétition, ça serait plutot 52-39 voir 55-40 avec 12-25 (sauf courses de côtes)

2eim sortie. J'ai mieux géré le gros écart de plateaux 50-34 avec 13-26, en fait avec ce vélo ça vaut la peine d'associer la force vitesse en restant sur le grand plateau pour la plupart des bosses, et en passant assis tout en restant à cadence élevée les véritables montées.

50-34 / 12-25 ou 13-26  est un bon choix si on travaille sur une grande variété de cadences de pédalage, ce qui finalement fatigue moins, il faut être très entraîné pour exploiter les deux plateaux à la fois, car il faut pour pouvoir mouliner d'une part, et pouvoir passer de la puissance en légère sous cadence pour éviter de passer le petit plateau à la moindre bosse. Che choix convient aussi au non entrainé, qui alors, passe toutes les bosses en restant sur le petit.


Les meilleurs cyclistes optent pour une plus grande fréquence de pédalage lorsqu’ils roulent à intensité élevée

La performance en cyclisme sur route, et particulièrement en contre-la-montre, dépend fortement de l’aptitude à maintenir une puissance élevée de pédalage sur toute la distance de course. Ainsi, les tests d’aptitude physique des cyclistes mettent traditionnellement l’accent sur la puissance maximale aérobie et l’endurance.

Les cyclistes entraînés ont tendance à choisir spontanément des fréquences de pédalage plus élevées que les non entraînés, soit 90 à 100 rpm (Lucia et coll., 2001). Chez les cyclistes professionnels, la capacité à adopter une fréquence de pédalage élevée semble être liée à la performance en contre-la-montre. Par exemple, les records de l’heure sont réalisés avec des fréquences de pédalage de plus de 100 rpm (septembre 1994, M. Indurain : 100,8 rpm ; novembre 1994, T. Rominger : 102,2 rpm ; septembre 1996, C. Boardman : 104,2 rpm).

Le but de cette étude était de vérifier si la fréquence préférée de pédalage était corrélée ave des indices de performance cycliste.

On a mesuré la fréquence préférée de pédalage, la puissance aérobie maximale (PAM : plus haute puissance développée au terme d’un test à charge augmentée progressivement – 25 watts/min –jusqu’à épuisement) et le temps limite de pédalage à intensité élevée (91±4 % PAM), chez 13 coureurs cyclistes (4 « Régionaux », 5 « Nationaux », 2 « Élites 3 » et 2 « Élites 2 »).

Résultats : • tlim@91%PAM = 539±126 secondes • Fréquence préférée de pédalage = 95 ± 6 rpm • Corrélation entre la fréquence préférée de pédalage et la PAM = 0,81 • Corrélation entre la fréquence préférée de pédalage et tlim@91%PAM = 0,93 • La relation entre d’une part la fréquence préférée de pédalage (FPP) et la PAM et, d’autre part, le temps limite à 91%PAM FPP est la suivante : tlim@91%PAM (secondes) = 13,95 x FPP (rpm) + 0,80 x PAM (watts) – 1097,16

Les résultats de cette étude suggèrent que la fréquence de pédalage adoptée spontanément par les cyclistes au cours d’un exercice intense, donne à l’entraîneur un complément d’information à propos des qualités physiques des cyclistes (la PAM demeurant le paramètre le plus corrélé à la performance). Une fréquence de pédalage élevée adoptée spontanément à intensité élevée serait donc indicateur d’une bonne performance, ce qui peut sembler paradoxal, sachant que le travail musculaire négatif et la force totale appliquée sur les pédales augmentaient significativement lorsque la fréquence de pédalage est très grande (plus de 105 rpm) (Neptune et Herzog, 1999).

On peut faire l’hypothèse qu’à l’entraînement, il y a avantage à contraindre les cyclistes à utiliser une fréquence de pédalage élevée lors des séances à haute intensité.
Thème(s)

Analyse de la performance
Préparation à la performance
Source primaire

Nesi X, Bosquet L, Pelayo P.Preferred pedal rate: an index of cycling performance.  Int J Sports Med, sous presse
Rédacteur

Xavier NESI Directeur sportif et entraîneur de l’ESEG Douai (équipe DN Espoir) xnesi@wanadoo.fr
Éditeur

Guy Thibault INFE
Mots clefs

Fréquence de pédalage préférée, temps limite d’exercice, puissance pic
Sports Ciblés

Cyclisme, Triathlon
Lectures suggérées

Jeukendrup AE, Martin J. Improving cycling performance: how should we spend our time and money. Sports Med 2001; 31:559-569.

Balmer J, Davidson RC, Bird SR. Peak power predicts performance power during an outdoor 16.1-km cycling time trial. Med Sci Sports Exerc 2000; 32:1485-1490.

Neptune RR, Herzog W. The association between negative muscle work and pedaling rate. J Biomech 32:1021-1026

Takaishi T et al. Neuromuscular, metabolic, and kinetic adaptations for skilled pedaling performance in cyclists. Med Sci Sports Exerc 1998; 30:442-449.

Lucia A,Hoyos J, Chicharro JL. Preferred pedalling cadence in professional cycling. Med Sci Sports Exerc 2001; 33:1361-1366.

Laursen PB et al. Interval training program optimization in highly trained endurance cyclists. Med Sci Sports Exerc 2002; 34:1801-1807.